Récemment, on a appris qu'un immense projet se trame autour de l'ancien manoir de Céline Dion à Laval. Bien que les projets immobiliers de l’île Gagnon et du secteur Sainte-Rose soient basés sur trois axes, soit la santé, le bien-être et l’environnement, force est d’admettre qu’ils ne font pas l’unanimité au sein des Lavallois et Lavalloises. 

La page Facebook Citoyen.ne.s CONTRE les projets Place Sainte-Rose et Île Gagnon a vu le jour, dans les dernières semaines. 

En deux semaines, se sont plus de 1 200 personnes qui se sont rassemblées virtuellement pour démontrer leur mécontentement face aux projets immobiliers totalisant 800 M$ de François Duplantie.

Les administratrices déplorent, entre autres, les dommages environnementaux qui pourraient être causés par les années de construction, malgré les promesses vertes.

« Cela fait beaucoup d’années de bruit, de poussière et de désagrément pour les habitant. e. s de ce quartier familial autrement paisible et en harmonie avec la nature », peut-on lire dans un communiqué.

La pollution visuelle et sonore, le risque d’augmentation du trafic aux carrefours visés par les projets et « l’endommagement permanent de la faune, la flore et les eaux de la région environnante » sont aussi soulignés. 

En entrevue avec Narcity, le promoteur immobilier avait affirmé qu’il entendait les échos d’inquiétudes environnementales de la population.

Les citoyens de Laval ont pu être consultés dans les dernières semaines. 

Une lettre circulaire a été distribuée à quelque 5 500 portes du secteur de Sainte-Rose invitant ces citoyens à répondre à un sondage en ligne.

Pour les personnes vivant à l’extérieur du territoire visé par les projets, elles peuvent en faire la demande et donner leur opinion par courriel afin de se procurer un code unique.

Toutefois, plusieurs citoyens n’auraient toujours pas eu de réponse de la part de la Ville, selon les administratrices. 

Pour sa part, la Ville de Laval se veut rassurante.

« Il se peut que dû aux congés fériés, les personnes ayant fait une demande pour le sondage n’aient pas encore reçu les informations, mais chaque demande sera répondue », a affirmé à Narcity Anne-Marie Braconnier, porte-parole de la Ville de Laval.

Mme Braconnier a d’ailleurs tenu à préciser que les projets immobiliers proposés par François Duplantie sont toujours à l’étape de l’acceptabilité sociale.

« La rencontre initiale, réalisée entièrement par [M Duplantie, le 17 juin dernier] et les démarches qui en découleront permettront à la Ville de prendre position », ajoute-t-elle.

Un élu du secteur de Saint-Bruno a d’ailleurs lancé une pétition, réclamant une consultation publique tenue par l’administration de Marc Demers. 

Depuis le 1er juillet, la pétition a déjà atteint plus de 620 signatures.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications