Qu’ont en commun la technologie 5G et la COVID-19? Il semblerait que certaines personnes voient un lien entre les deux, alors que le Québec est vraisemblablement atteint de la panique « anti-5G ». Plusieurs tours cellulaires ont été incendiées dans les derniers jours au nord de Montréal, dont une à Laval, dans la nuit de lundi à mardi.

C’est une tour appartenant à la compagnie Rogers qui a été la cible d’un incendie visiblement criminel, vers 4 h du matin, à Laval.

La tour en question se trouve dans un secteur isolé du boulevard Dagenais, près de la rue Lindbergh.

Une porte-parole du Service de police de Laval affirme qu’il n’y a « pas beaucoup » de détails sur les événements et que le dossier a été transféré à la Sûreté du Québec.

Les corps policiers enquêtent aussi sur trois autres incendies similaires. L’un d'eux avait été remarqué par des militants anti-5G qui associent la pandémie de COVID-19 à cette technologie.

Le 1er mai dernier, c’était une tour à l’arrière de la Plaza Laval Élysée, dans le quartier Chomedey qui a été visé par un incendie criminel. Elle aurait subi plus d’un million de dollars de dommages.

Deux autres tours ont été incendiées dans la nuit du 4 mai; l’une à Piedmont, dans les Laurentides, et la seconde dans la municipalité voisine de Prévost.

Jusqu’à présent, aucune tour cellulaire 5G n’a été installée dans la région.

Même si la 5G promet un débit dix fois supérieur à la 4G, cette technologie soulève plusieurs questions, notamment sur ses effets sur la santé. Et en temps de crise sanitaire de COVID-19, de nombreuses théories du complot ont circulé sur les réseaux sociaux.

Dans une vidéo devenue virale et supprimée depuis, un homme se présentant comme étant un médecin affirmait que la pandémie de COVID-19 aurait été causée par l’émergence de la technologie 5G.

Il semble qu’il s’agit d’un phénomène prenant de plus en plus d’ampleur à l’international, notamment au Royaume-Uni et aux États-Unis, alors que des actes de vandalisme visant des tours cellulaires 5G se multiplient depuis les dernières semaines.

Au Québec, plusieurs groupes actifs anti-5G sont présents sur les réseaux sociaux, comme « STOP 5G Val-David. Laurentides et autres circonscriptions du Québec », « STOP 5G Montréal/Québec » et « STOP 5G Magog-Sherbrooke - Mouvement citoyen »

Narcity a tenté de contacter les administrateurs pour en apprendre plus sur ces groupes. Cet article sera mis à jour dès qu'on a une réponse.

En revanche, un membre a tenu à publier sur l’un des groupes qu’il « faut être pacifiques, mes amis. Aucun acte de violence n’est toléré. Le civisme est de mise ».

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications