Les défis débiles sur Internet, ce n'est vraiment pas ça qui manque. Le momo challenge a quelque chose de plus dark que les autres défis et de beaucoup plus malsain en poussant ses participants au suicide. Là, ce qui fait peur c'est que le « momo challenge » devient une préoccupation mondiale et la police du Canada va s'impliquer aussi.

À lire aussi: C'est quoi le « Momo challenge » et pourquoi tout le monde en parle

Cet été, plusieurs cas du « Momo challenge » inquiètent les autorités au Québec. Le défi consiste à réaliser une suite d'épreuves communiquée par l'application WhatsApp afin de rencontrer « Momo ». Si les participants refusent, « Momo » les menaces en leur envoyant des photos creepy ou en divulguant leurs infos personnelles à tout le monde.

À lire aussi: Les 5 pires défis sur internet qui se sont terminés aux urgences

@momo.challangeembedded via  

Depuis le suicide d'une jeune fille de 12 ans en Argentine, les autorités prennent le phénomène très au sérieux. Selon ce que rapporte ctv news, la police à travers le monde à décidé de s'unir afin de faire énormément de prévention sur les médias sociaux à propos du danger du « Momo challenge. » La police du Canada va aussi se joindre au mouvement afin de combattre le « Momo challenge ».  

On peut donc s'attendre à voir une présence plus accrue des forces de l'ordre sur les médias sociaux et des campagnes de préventions plus fortes afin de contrer le phénomène mondial du « Momo challenge ». Les policiers à travers le monde n'ont pas le choix de s'entre-aider afin d'avertir les potentielles victimes des dangers qu'elles encourent si jamais elles répondent à « Momo ».

Comme le défi touche principalement les adolescents, les forces de l'ordre recommandent aux parents de communiquer avec leurs jeunes. Si jamais « Momo » essaye d'entrer en contact avec eux, il ne faut surtout pas répondre. La police affirme qu'il faut tout de suite prendre une capture d'écran et communiquer avec elle.

On rappelle à toute personne souffrant du mal de vivre ou connaissant une personne en détresse que plusieurs ressources existent, comme l'Association québécoise de prévention du suicide disponible 24/24 7 jours semaine au 1 866 APPELLE (277-3553).

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications