Lundi 13 avril, alors que la plupart des Québécois étaient bien au chaud chez eux, le souffle de Dame Nature s'est déchaîné sur la province avec des rafales dépassant les 90 km/h par endroits. En plus de couper l'électricité à des milliers de foyers, les vents violents ont causé de nombreux dégâts au Québec.

C'est en fin de soirée lundi que la province a été secouée par de forts vents causés par un système dépressionnaire venant des États-Unis.

Environnement Canada avait d'ailleurs émis des alertes plus tôt dans la journée en prévision de la tempête, qui a aussi amené d'importantes quantités de pluie.

Les bourrasques ont causé de nombreux maux de têtes, puisqu'au pic de la tempête, 46 000 foyers ont été privés d'électricité, d'après Hydro-Québec. Tôt mardi matin, 15 000 clients étaient encore touchés par des pannes.

Si le vent s'est calmé au cours de la nuit, il a laissé de nombreux dégâts dans son sillage, comme en témoigne plusieurs photos partagées sur les réseaux sociaux.

À Montréal, des arbres ont été déracinés et sont tombés sur la chaussée, notamment sur la rue Saint-Denis.

Plusieurs abris d'auto ont aussi été emportés par les rafales, et un mur de briques s'est effondré. Ces incidents ont nécessité l'intervention des pompiers.

D'autres habitants ont partagé des clichés impressionnants où on peut voir des clôtures renversées et des panneaux de rue emportés par le vent.

Ceux qui n'ont pas songé à fixer leur mobilier de jardin ont aussi vu leurs chaises et tables soufflées au sol par les rafales.

Une personne a même vu son trampoline détruit par le vent.

Les vents devraient se calmer au cours de la journée du mardi 14 avril, ce qui est une bonne nouvelle, car la dernière chose dont on a besoin en ce moment est d'une panne de courant ou d'un arbre tombé sur sa voiture.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications