Le personnage controversé de Stéfanie Trudeau a beaucoup fait jaser au Québec il y a quelques années, principalement en raison d'abus de pouvoir et de violences gratuites.

Plus récemment, un policier de Lavaltrie avait été accusé en 2014 d'avoir tabassé un homme, M. Hébert, gratuitement devant son bébé alors que ce dernier se dirigeait vers la garderie.

Ce mois-ci, un rapport d'enquête sur la SPVM reprochait le manque de considération voué aux plaintes contre les agents de la paix.

Définitivement, quelque chose cloche avec nos polices et M. Hébert est bien déterminé à faire valoir ce point. Selon TVA Nouvelles, il réclame aujourd'hui 1,16 M$ à l'homme qui aurait chamboulé sa vie, selon ses dires.

Quelques jours avant Noël il y a quelques mois, l'intervention qui débuta d'abord en raison de vitres teintées a vite dégénérée en raison du tempérament chaud de l'agent.

M. St-Louis aurait ordonné au citoyen de sortir de son véhicule puis de retirer ses lunettes de soleil. Avant même de pouvoir réagir, le policier lui aurait arraché du visage pour rapidement finir en lui envoyant du poivre de cayenne dans les yeux.

L'agent lui aurait ensuite demandé de mettre ses mains sur le capot, mais n'ayant pas le temps de se rendre, la victime aurait reçu une dizaine de coups de bâton dirigée aux dos, aux jambes et à la tête.

Tout comme sa consoeur matricule 728, on peut dire qu'il a la mèche très courte.

Parmi les accusations, on retrouve agression armée, agression armée causant des lésions et utilisation de force abusive.

On apprend également que ce ne serait pas la première fois que l'accusé se serait retrouvé dans le pétrin en raison de son mauvais caractère.

Source

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications