Tu n’es pas idiot. Ni insouciant ni irréfléchi. Tu n’habites pas non plus sous une roche. Bref, tu sais que texter en conduisant, c'est interdit, mais surtout dangereux.

Avoue tout de même qu'il t'est déjà arrivé de te faire klaxonner à une lumière rouge parce qu'elle venait tout juste de tourner au vert et que tu n’as pas branlé. Tu ne l'as pas vue, t'étais sur ton cell. Ce n’est pas exactement dangereux. Reste que c'est illégal. Ajoutons aussi que des idiots, il y en a beaucoup.

On apprenait dans La Presse que, selon la SAAQ, l'usage du téléphone est la source principale d'inattention au volant.

La façon d'y remédier? Instaurer des sanctions plus sévères.

Et pas juste un peu. Un document obtenu par Cogéco Nouvelles fait état des intentions du gouvernement québécois par rapport à celles-ci. Dans la prochaine réforme du Code de la sécurité routière, les pénalités liées à l'utilisation de ton cell en conduisant pourraient fort probablement quadrupler.

Le gouvernement y pense. Et si ça se fait, tu risques d'y penser à deux fois avant de toucher à ton téléphone au volant, parce que l'amende passerait d'entre 80 et 100 $ à 300 et 400 $ selon la gravité de l'infraction.

Quant aux points d'inaptitude, il n'y aurait pas de changement. La personne en faute se verrait retirer 4 points à son dossier de conducteur.

Sauf que la vraie raison de ne pas texter en conduisant, c'est d'être sécuritaire et de sauver des vies... Pas éviter de payer 400 $. Mais ça, tu le savais, right?

Source

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications