En ce moment, les écoles au Québec ont beaucoup de mal avec la rentrée. Il n'y a pas assez de personnel et les classes commencent à déborder. Des travaux sont aussi à refaire dans les écoles et certaines classes sont tellement mal en point que la direction craint les effets de la canicule et demande de l'aide depuis un an. 

À lire aussi: La pénurie d'enseignants au Québec devient de plus en plus alarmante

L'état des classes est assez alarmant dans certains cas. Avec les grandes chaleurs qui sévissent actuellement à Montréal, ça se fait d'autant plus ressentir. Selon ce que rapporte Le Devoir, les fenêtres de quelques classes à Montréal sont tellement vieilles qu'elle ne s'ouvre plus et les systèmes électriques si obsolètes qu'il est impossible de brancher un simple ventilateur.

Le personnel et les élèves doivent rester des heures dans ces salles où la chaleur s'installe et devient vite suffocante. L'an dernier, des écoles de Montréal ont déposé une motion d'urgence avec que la commission scolaire fasse quelque chose pour gérer l'insupportable canicule dans les classes. Toujours rien n'a été fait cette année rapporte Le Devoir.

En ce moment, les écoles tentent de répondre au grand nombre d'élèves en installant des modules de classes temporaires à l'extérieur. Les écoles ont besoin d'être agrandies pour répondre au nombre augmentant d'élèves chaque année. Qui plus est, selon les chiffres de La Presse, 47% des écoles secondaires sont dans un état où les rénovations seraient essentielles.

Avec le manque d'enseignant, le décrochage scolaire qui ne s'améliore pas, l'état lamentable des établissements scolaires et la taille trop petite des classes, il y a beaucoup à faire en matière d'éducation au Québec.

À lire aussi: Près de 40% des élèves n'obtiennent pas leur diplôme secondaire au Québec

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications