Depuis novembre dernier, l’extrémité est de la rue Sainte-Catherine, coin Berri, est dénudée de l’enseigne «emblématique » du Archambault, alors que le commerce a dû s’en départir à la demande du nouveau propriétaire de l’immeuble, Québecor. Cette nouvelle avait créé un choc collectif au sein des Montréalais. Tiens-toi bien sur ta chaise, parce qu'elle sera de retour le mois prochain.

Après avoir été retiré, le panneau de style Art déco érigé en 1930 s'est retrouvé à Châteauguay, chez Enseigne Plus. Joint par téléphone, Denis Barbeau, président et propriétaire de l’entreprise, affirme que le retour, s'il n'y a pas de retard, sera le 4 septembre prochain. 

Entre temps, l'enseigne s'est vu se faire offrir une cure de beauté. Polissage, nouvel éclairage, repeinturée, peaufinée; les coûts de cette remise à neuf s’élèveraient à 20 000$.

Selon M. Barbeau, une enseigne de cet âge-là peut faire grimper une facture à près de 100 000$. Est-ce que la Ville a payé pour ces réparations, puisqu’elle est propriétaire de l’enseigne depuis son retrait?

Il affirme aussi que Québecor et Renaud-Bray, les deux propriétaires successifs d’Archambault, se sont partagé les frais. La facture n’est toujours pas émise, puisque l’entreprise attend toujours la confirmation de la division de la facture.  

« Je ne sais pas s’ils vont demander à la Ville [de Montréal] pour une aide, mais je sais que je serai payé par Québecor et Archambault.»   

Pour sa part, la Ville de Montréal « souhaite que l'enseigne Archambault soit remise en valeur » et qu’il y a des échanges avec Québecor et Renaud-Bay en ce sens.« Nous ne commenterons pas la possible demande de remboursement de Québecor et de Renaud-Bray pour la restauration de l'enseigne, a précisé Linda Boutin, relationniste pour la Ville de Montréal.

De son côté, Groupe Archambault et Renaud-Bray s'est abstenu de commentaire. 

« Je n’ai pas de commentaire à faire sur la chose. L’enseigne appartient à la Ville de Montréal et doit s’entendre avec Québecor pour la replacer», s'est contenté de répondre Émilie Laguerre, directrice des communications chez Renaud-Bray et Archambault.

Renaud-Bray a acheté les magasins Archambault de Québecor en 2015. Depuis, la surface de la boutique a été réduite. L'édifice situé à l’angle des rues Sainte-Catherine et Berri est demeuré propriété de Québecor, qui y a installé sa radio numérique, Qub Radio, et d’autres branches de l’entreprise.

En ce qui concerne les véritables intentions du retrait de l’objet en novembre dernier, personne ne souhaite fournir de réponse. 

Parmi les autres emblèmes de Montréal, notons l’Orange Julep qui surplombe l’autoroute Décarie, la chapellerie Henri-Henri tout près du Archambault, l’Usine Molson ou les escaliers extérieurs des quartiers montréalais, tels que Le Plateau-Mont-Royal et Rosemont-la-petite-Patrie.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications