Après une première édition marquante, le festival Metro Metro sera bientôt de retour à Montréal pour une deuxième année consécutive. Alors que la programmation 2020 s'est fait attendre, l'organisateur Olivier Primeau a finalement dévoilé les artistes qui allaient y performer il y a quelques semaines. On y retrouve des têtes d'affiche comme Travis Scott et 50 Cent, mais aussi des chanteurs/musiciens d'ici, dont le montréalais KGoon. 

Cependant, il semblerait que la performance du rappeur au festival soit maintenant annulée pour des raisons judiciaires. 

KGoon a partagé sur Instagram une publication montrant une conversation qu'il a eue avec les promoteurs de l'événement. 

Sur celle-ci, on peut y lire que le service de police a contacté Metro Metro et que la prestation de KGoon devait maintenant être annulée. 

« La police essaie toujours de m'empêcher de faire des spectacles! C'est insensé! », a écrit en caption Brandon Buissereth, de son vrai nom. 

Il poursuit en disant : « J'ai trouvé quelque chose où j'ai du talent, que j'adore faire et j'ai la chance d'être payé pour ça, alors où est le problème! La police a annulé cinq à dix de mes spectacles dans la dernière année ou deux! »

Contacté par Narcity, KGoon a affirmé qu'il n'était présentement concerné dans aucune procédure judiciaire. Selon lui, « la police de Montréal ne veut pas [qu'il] performe pour aucune raison. »

Il ajoute que le SPVM a déjà annulé ses spectacles auparavant. 

« Ce n'est pas le premier show qu'ils me cancellent, [...] je ne pensais pas qu'après deux-trois ans, ils allaient continuer à faire ça. Rendu au plus gros festival de ma carrière, un festival comme ça, c'est quand même un rêve. J'ai l'occasion de le faire et la police veut me bloquer, je trouve ça plate. »

De son côté, Olivier Primeau avoue ne pas avoir tous les détails puisqu'il ne gère pas la programmation seul.

Toutefois, de ce qu'il sait, il semblerait que les autorités aient simplement mentionné que « l'artiste pose problème sur le line up pour la sécurité de l'événement. »

Au SPVM, les relations médias ont souligné à Narcity, sans émettre de commentaire sur cet événement en particulier, que les policiers et promoteurs doivent communiquer ensemble pour en venir à une décision. 

« Les échanges portent essentiellement sur l’historique des événements ayant donné lieu à des troubles ou encore sur l’affluence générée habituellement par un artiste pour évaluer les risques de surcapacité d’une salle », précise le SPVM. 

En 2017, le rappeur de 24 ans avait spécifié au journal Voir que, malgré le fait qu'il n'ait pas de dossier criminel depuis qu'il est majeur, il serait le genre de personne à amener de la violence à ses shows en raison de son entourage. 

Questionné sur le sujet, KGoon a avoué qu'il y avait déjà eu des bagarres dans certains de ses spectacles. 

« Dans un de mes shows, il y a eu une bagarre... Dans plusieurs shows il y a eu des bagarres, mais c'est pas moi qui contrôle la foule, c'est pas moi qui s'est battu. »

« Si vous regardez les autres artistes à Metro Metro, il y a des artistes comme moi qui ont peut-être des antécédents judiciaires ou bien ils ont eu des bagarres à leurs shows, comme moi, eux autres ils performent quand même. Je ne comprends pas », ajoute-t-il.

Le rappeur espère encore avoir des chances de faire sa prestation au festival montréalais, mais il dit maintenant s'inquiéter pour le futur.

« Je sais pas si dans le futur on va me booker encore, à cause de choses comme ça. Je veux une solution pour mon avenir, parce que c'est ça ma carrière, être un rappeur. »

Le festival Metro Metro se tiendra du 15 au 17 mai 2020, sur l'Esplanade du Stade olympique de Montréal. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications