Le cannabis est maintenant légal au Canada. Tout le monde est euphorique ce matin en cette journée historique. Les gens attendent en file devant les boutiques qui viennent tout juste d'ouvrir et il y a déjà des ruptures de stock sur le site de la Société québécoise du cannabis (SQDC).


À lire aussi sur la légalisation du cannabis: 

Personnellement, je n'ai jamais pris de drogue de ma vie. Quand j'étais jeune, j'étais beaucoup trop orgueilleuse et je ne voulais pas m'étouffer devant mes amis, et maintenant je peux au moins dire ça quand je joue à « J'ai jamais ». Ça me faisait toujours un peu peur, mais maintenant que c'est légal, j'avoue que ça m'a traversé l'esprit de peut-être essayer. 

Chez Narcity, on s'est donc demandé si justement la légalisation allait inciter les non-fumeurs à essayer. On a sondé, sur les réseaux sociaux, plus de 150 personnes âgées entre 18 et 34 ans et le résultat est assez clair, mais surprenant.

Pour la grande majorité, ça ne va rien changer. Plus de 88% ont répondu qu'ils n'ont toujours pas l'intention de consommer, et seulement 12% des répondants ont dit que, oui, cela pourrait les influencer. 

Plusieurs personnes nous ont donné leur avis sur le sujet. En voici quelques exemples: 

Via @arianefortin- capture d'écran

Via @iza.bee

Via @iza.bee

Certains semblent même inquiets que la légalisation banalise la consommation de cannabis.

Via @iza.bee

Via @iza.bee

Pour ceux qui consomment régulièrement du cannabis, la légalisation ne devrait pas changer leurs habitudes et ils ont l'intention de continuer à se procurer leur marijuana sur le marché noir et non dans les SQDC du Québec.

- « Mon chum qui est un consommateur quotidien et il dit qu'il va continuer à l'acheter au noir, mais il va quand même aller voir les sortes en magasin pis les prix par curiosité. »

- « il va continuer comme avant pour un petit bout...tsé, ils livrent.. c'est super easy. »

Les pushers ne risquent donc pas de voir leur chiffre d'affaires descendre en flèche de sitôt, alors que la légalisation a pour but de justement réduire le profit des vendeurs illégaux. Par exemple, au Colorado, où le cannabis est légal depuis maintenant quelques années, le marché noir est même en croissance, selon un reportage de Radio-Canada

Pour sa part, le Canada a des objectifs clairs afin d'éviter ce genre de situation, soit une règlementation stricte pour protéger les jeunes et les communautés et empêcher les criminels d'en tirer profit.

À lire aussi: Voici toutes les amendes que tu pourras avoir en lien avec le cannabis au Québec

 

 

 

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications