En juillet 2017, une histoire avait fait les manchettes alors qu'un Montréalais avait tué son nourrisson. C'est après une dispute avec sa femme enceinte de 36 semaines qu'il lui a assené plusieurs coups de fourchette à viande dans le ventre. Cela aurait amené à la mort de l'enfant.

Aujourd'hui, de retour devant le tribunal, Sofiane Ghazi a plaidé coupable à une accusation réduite de meurtre au deuxième degré. C'est tout un revirement en ce deuxième jour de son procès, alors qu'hier il avait plaidé non-coupable aux accusations de meurtre prémédité de l'enfant et de tentative de meurtre sur son ex-conjointe. 

« Oui, je plaide coupable », a lancé Sofiane Ghazi ce matin au palais de justice de Montréal, selon TVA.

L'homme de 39 ans était un grand consommateur de drogues dures. Le jour fatidique, après une dispute à ce sujet et lorsqu'elle lui aurait demandé de quitter le domicile, il a attaqué sa femme. C'est une voisine qui lui a porté secours alors qu'elle aurait entendu des cris d'hystérie à l'extérieur de son appartement.

La victime est ensuite venue cogner à sa porte avec « le visage en sang. La bouche en sang » a-t-elle témoigné à la cours, en pleurs, hier. Elle se « tenait la bedaine », selon ce qu'a rapporté Radio-Canada. La voisine a composé le 911 et a pu voir l'étendue des blessures lors de l'arrivée des policiers.

La victime a eu une césarienne à son arrivée à l'hôpital pour tenter de sauver l'enfant, mais il est par la suite décédé de ses blessures.

La sentence de l'homme sera connue d'ici deux semaines, mais il devrait écoper de la prison à vie. Il pourra toutefois demander une libération conditionnelle qui pourrait lui être accordée d'ici 10 ou 25 ans.

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications