Deux Québécois ont déposé une nouvelle action collective contre Capital One. La demande de celle-ci est au montant de 16 milliards de dollars pour les 6 millions de clients qui se sont fait voler leurs données au Canada il y a une dizaine de jours.

Rappelons que la banque américaine Capital One s'est fait voler les données de 106 millions de personnes par une informaticienne de la banque qui a été depuis appréhendée par le FBI. Une première action collective avait été déposée par un résident de Québec hier. C'est la firme Siskinds, Desmeules, Avocats qui est en charge de ce premier dossier.

 

Le cabinet d'avocats Stein & Stein représente maintenant Michael Forian-Zytynsky, de Brossard, et Elisabeth Prass, de Montréal, dans cette deuxième demande.

La requête, qui doit encore être approuvée par un juge, stipule que Capital One avait l’obligation d’assurer la protection des données personnelles et confidentielles de ses clients et de ses membres, selon TVA. Cette requête a été déposée à la Cour supérieure du Québec, district de Montréal.

Si elle est approuvée, la banque devra notamment payer 300$ à chaque client canadien dont l'identité à été dérobée. Un plan de protection et de surveillance du crédit devra aussi être mis en place par une firme de surveillance pendant 10 ans pour ces clients.

Par exemple, il en coûte environ 180$ par année et par personne pour obtenir ce service de surveillance chez Equifax. Cela représenterait donc une dépense de 10,8 milliards de dollards en plus pour Capital One sur la période de 10 ans.

Narcity Québec a contacté Capital One et les avocats du dossier pour avoir plus de détails sur ce recours collectif. Cette histoire sera mise à jour dès qu'on a une réponse. 

 

 

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications