Alors qu'un relâchement a été observé à certains endroits depuis la réouverture des restaurants et des bars, le gouvernement du Québec est prêt à sanctionner et à fermer les établissements qui ne respectent pas les règles sanitaires.

« Les fautifs devront être sanctionnés et nous n’hésiterons pas à fermer les établissements au besoin », a affirmé d'entrée de jeu le ministre de la Santé, Christian Dubé, lors d'une conférence de presse à Montréal.

Pour la mise à jour entourant les développements sur la COVID-19, le ministre Dubé était accompagné du directeur de la santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda.

Cette annonce arrive à point, alors que des bars du Québec ont accueilli des centaines de personnes à l’intérieur de leurs murs. 

Le cas le plus flagrant reste celui du Mile Public House du quartier Dix30, à Brossard. Des clients de l'établissement du 30 juin ont été testés positifs pour la COVID-19. 

« Il n’est pas question qu’une minorité de délinquants mettent à risque la santé des Québécois ou la relance du Québec », a précisé le ministre.

M. Dubé insiste sur le fait que les propriétaires de bars ont « la responsabilité de faire respecter les consignes de la santé publique ».

Parmi les sanctions possibles, imposer des amendes aux propriétaires ou aux clients récalcitrants n’est pas exclu.

Par contre, Christian Dubé n'a pas pu mettre de chiffre sur le montant desdites amendes. 

« Je vous dirais que la pire sanction, ce sont les jeunes qui ont été contaminé cette fin de semaine. Ça va changer leur vie. » 

Le ministre de la Santé a confirmé qu'il compte consulter notamment la Régie des alcools, des courses et des jeux, afin de voir ce que le gouvernement pourrait faire avec les permis de bar si la règle de distanciation physique n'est pas respectée.

Plus de détails seront révélés au courant de la semaine à ce sujet. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications