Le groupe d'activistes écologiques Extinction Rébellion a fait pas mal jaser dans les derniers jours au Québec alors que c'est la semaine de rébellion internationale. Après avoir forcé la fermeture du pont Jacques-Cartier, manifesté dans le centre-ville de Montréal en plus d'autres plus petites manifestations qui ont eu lieu toute la semaine à Montréal, c'est maintenant à Québec, à l'Assemblée nationale, que le groupe Extinction Rébellion a organisé un nouveau coup d'éclat. 

Ce vendredi 11 octobre, en avant-midi, une dizaine d'activistes se sont positionnés devant le Parlement de la capitale nationale et ils ont déversé du colorant rouge dans la Fontaine de Tourny.

Ils ont ensuite accroché des bannières d'Extinction Rébellion et ils se sont couchés devant la fontaine pour faire ce que l'on appelle un die-in.

Le but de cette action visait à « représenter le sang des innocents qui sont victimes des dérèglements climatiques », selon ce qu'on peut lire sur la page Facebook du groupe. 

Ils voulaient aussi rappeler aux dirigeants et à la population l'urgence d'agir en ce qui a trait de la crise climatique ainsi que les conséquences qu'elle pourrait engendrer.

Selon La Presse, il semblerait que cette manifestation pacifique a duré qu'une dizaine de minutes. Cependant, la Fontaine de Tourny, elle, demeure rouge. 

D'autres actions de désobéissance civile sont aussi prévues pour en fin de semaine à Montréal et à Québec.

 

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications