Plutôt que de voir l'isolement comme une condamnation, les résidents du quartier Vanier, à Québec, profitent du confinement pour faire un gros party de rue et la vidéo publiée sur Facebook donne pratiquement envie de déménager. Les gens semblent avoir du plaisir les uns avec les autres, tout en respectant, bien entendu, les recommandations de distanciation sociale du premier ministre François Legault. 

Affichant 650 mentions « j'aime » en moins de 24 heures, la publication a rapidement fait réagir et les gens semblent particulièrement admirer l'énergie de fraternité qui régnait sur l'avenue Plante, hier.

La chanson Flash tes lumières de Mercedes Band résonnait dans les enceintes du voisinage et tous en profitaient pour démontrer leur soutien au personnel essentiel en flashant les lumières de leur résidence et de leur véhicule. Les Québécois n'ont jamais semblé si unis et il faut avouer que ce spectacle fait chaud au coeur. 

Les paroles de la chanson datant de 1997 rappellent d'ailleurs la situation actuelle : « Tu parles plus à personne, t'as oublié comment. T'as bien des choses à dire, mais tu gardes tout en d'dans. Quand tu veux faire signe à ton monde, mets le doigt sur la switch, attends que la nuit tombe. Flash tes lumières si tu t'ennuies. Flash tes lumières, je vais le faire aussi. Flash tes lumières, donne signe de vie ». 

À titre indicatif, le mouvement Flash tes lumières lié à la COVID-19 a vu le jour il y a quelques semaines de cela, avec pour mission de briser l'isolement et de remercier les héros du système de la santé qui luttent à tous les jours contre la maladie tout en s'exposant à des risques de contagion élevés.

Bien qu'à ce jour quelques quartiers manquent toujours à l'appel, d'autres se démarquent franchement des autres, que ce soit en offrant des services de DJ ruraux ou encore en faisant les choses en grand comme c'est le cas de Vanier. 

Voici un aperçu qui te donnera le goût de suivre le mouvement:

Les résidents ont d'ailleurs fait de ces festivités une routine quotidienne, comme l'affirme Didier Kervarec, un voisin qui se joint à cette nouvelle tradition avec enthousiasme tous les soirs vers 20 h 30. 

 

On ne peut que souhaiter que ces images en inspireront plus d'un et que le reste du Québec prendra exemple sur le quartier afin de créer des moments qui marquent les mémoires en ces temps plus difficiles... #ÇaVaBienAller

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications