En raison de la propagation de la COVID-19 au Canada, Ottawa a fermé ses frontières aux voyageurs étrangers depuis près de deux mois, faisant en sorte que la grande majorité des avions sont cloués au tarmac des différents aéroports au pays. Voilà que l’accord sur la fermeture de la frontière canado-américaine arrive à échéance, mais cette réouverture se fera avec vigilance et prudence.

C’est ce qu’a affirmé le premier ministre Justin Trudeau, lors de son point de presse quotidien, toujours devant sa résidence de Rideau Cottage, à Ottawa. 

« Nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour la sécuriser les Canadiens et Canadiennes depuis le début [de la crise] », affirme le premier ministre, précisant que son gouvernement maintient un dialogue « constructif » avec les Américains quant à l’ouverture éventuelle de la frontière américaine

Celle-ci a été fermée le 18 mars dernier, pour une période de 30 jours, puis prolongée jusqu’au 21 mai prochain. 

« J’aurai sans doute des annonces à vous faire dans les prochains jours concernant les prochaines étapes », avoue-t-il. 

Lorsqu’une journaliste lui a demandé quels seraient les critères pour que le Canada réadmette les voyages non essentiels internationaux, Justin Trudeau s’est voulu prudent.

« Ce doit être fait graduellement et avec vigilance, répond-il. Il faudra s’assurer que la transmission provenant de l’extérieur du Canada soit contrôlée pour éviter une seconde vague. »

Il ajoute qu’il faudra aussi s’assurer que la courbe soit aplatie, autant du côté des décès que des cas d’infection afin de permettre la réouverture de l’économie.

Rappelons que les voyages interprovinciaux et territoriaux sont toujours permis.

Il ne l’a pas caché, son gouvernement sera « très très prudent » avant de rouvrir les frontières, dont celle avec les États-Unis, et de permettre les voyages internationaux. Le tout pour ne pas vivre une deuxième vague qui pourrait être « pire que celle que nous vivons actuellement ». 

« Notre but est de protéger les Canadiens. Nous devons donc contrôler la transmission entre Canadiens et réduire les cas », dit-il.

Justin Trudeau a aussi confirmé pendant son point de presse que le gouvernement fédéral versera une aide financière aux ainés. 

Il s'agit d'un paiement unique et non imposable de 300 $ aux aînés admissibles à la sécurité de vieillesse et 200 $ additionnels pour les personnes âgées qui sont admissibles au supplément de revenu garanti.

Ainsi, un aîné pourrait recevoir jusqu’à 500 $.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications