Après une première vague de fermeture, telle qu'annoncée en juin dernier, la multinationale américaine Starbucks compte fermer près de 150 succursales au Canada d'ici le 31 janvier, dont plus d'une vingtaine situées à Montréal.

Dans une note transmise aux différents magasins du pays, dont Narcity Québec a pu obtenir copie, l'entreprise spécialisée dans la confection de boissons caféinées stipule les raisons de ces fermetures hâtives.

La sélection de l'éditeur : PCU et impôts : Ceux qui ont réclamé des prestations vont recevoir un document important

Ces mesures sont les plus difficiles que nous ayons jamais prises [et] sont toutefois inévitables et nécessaires à l’avenir de l’entreprise.


Lori Digulla, vice-présidente, Starbucks Canada

On parle entre autres de la pandémie et des nouvelles habitudes de consommation de sa clientèle.

Starbucks avait annoncé en juin dernier mener une restructuration de ses succursales tout en mettant la clé à la porte de quelque 200 autres.

La fermeture de ces centaines de magasins, plutôt qu’être étalée sur cinq ans, devait être menée sur 18 mois.

Or, une porte-parole de l’entreprise a précisé à Narcity Québec dans un échange de courriel que ce sont maintenant 300 cafés qui fermeront leurs portes d’ici la fin de leur deuxième trimestre.

Une source à l’interne nous a également confirmé que des quelque 144 succursales qui disparaîtront d’ici là, une vingtaine se trouveraient à Montréal et fermeront d’ici le 31 janvier.

Ainsi, plusieurs emplois sont en jeu. La communication en question ne mentionne toutefois pas le nombre de postes qui seront coupés d’ici la fin du mois de janvier. 

« En raison de la fermeture de ces magasins, nous n’avons pas suffisamment d’heures de travail pour tout le monde, et nous ne pourrons pas offrir aux partenaires des postes dans d’autres magasins », écrit Mme Digulla.

Partage ton histoire
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications