À peine entré au pouvoir et déjà les décisions du gouvernement de la CAQ sèment la controverse. Legault va commencer à appliquer ses politiques de laïcité qui va empêcher toute personne dans une fonction en autorité de porter des symboles religieux. La mesure ne fait pas du tout l'unanimité et ça crée déjà un chaos pas possible au Québec. 

À lire aussi: Une grosse manifestation contre les politiques de la CAQ est organisée à Montréal ce weekend

Quand on parle de personne en situation d'autorité, ça englobe aussi bien les juges, les policiers et les enseignants. C'est donc assez large et on sait que plusieurs cultures auraient beaucoup de mal à se départir de leurs signes religieux.

Là où ça commence à semer la controverse, c'est que Legault souhaite renvoyer les employés qui refuseraient de se soumettre à ces mesures ou de changer de positions pour ne plus être en autorité comme on l'apprend dans le Journal de Montréal.

Justin Trudeau a recommandé à la CAQ de mieux réfléchir avant d'appliquer ces politiques. Selon Trudeau, comme ces politiques touchent en majorité des femmes portant le voile, ces mesures seraient anti féministes puisqu'on ne devrait pas dire aux femmes comment elles doivent s'habiller

Une manifestation est aussi organisée ce dimanche à Montréal au parc Émilie-Gamelin pour dénoncer les politiques jugées racistes de la CAQ par les organisateurs. Elle devrait être la première d'une suite d'autres. Par ailleurs, la fédération autonome des enseignants s'oppose fermement aux congédiements d'employés à cause de leur signe religieux.

Selon leur porte-parole, les signes religieux du personnel enseignant n'entravent en rien leur bon travail et qu'aucun problème n'est jamais arrivé à cause de cela. Le président de la fédération autonome  des enseignants ne comprend pas pourquoi l'État finance des écoles de confession religieuse, mais interdirait aux enseignants d'avoir des signes ostentatoires comme on le lit dans le Journal de Montréal.

Au Québec, les lois sur la laïcité de la CAQ n'ont pas non plus passé chez la plupart des Québécois.

En revanche, un sondage dont les résultats ont été dévoilés en février 2018 démontrait que 76% des Québécois étaient en faveur de la laïcité de l'État.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications