Cet été, un scandale a secoué le Québec alors qu'on apprenait que le Mouvement des caisses Desjardins avait été la proie d'un important vol de données. Au total, ce sont plus de 2,9 millions de membres Desjardins qui se sont fait dérober leurs informations personnelles à cause de cette faille de sécurité. Les autorités policières ont déterminé que cette situation est le fruit d'un employé malveillant qui a été congédié suite à ce vol de données chez Desjardins. Des mois plus tard, on en apprend plus sur cet employé et sur ses motivations alors qu'il s'est entretenu avec les médias. 

C'est l'équipe de J.E. qui a enquêté pendant plus de trois mois sur cette histoire et qui a rencontré le voleur allégué dans cette histoire, Sébastien Boulanger Dorval, un père de famille de 38 ans, résidant sur la Rive-Sud de Québec.

Selon ce que révèle le reportage, Boulanger Dorval n'aurait été qu'un pion dans cette histoire, alors qu'il était spécialiste en marketing chez Desjardins. 

Le suspect aurait facilement réussi à copier les renseignements sur des clés USB qu'il a ensuite vendues à des prêteurs privés et à des courtiers hypothécaires, selon l'enquête de J.E.

Le plus surprenant dans cette affaire, c'est que Sébastien Boulanger Dorval n'aurait pas reçu d'argent lorsqu'il a vendu les informations personnelles de millions de personnes. Non, il affirme plutôt avoir été payé en cartes-cadeaux d'épiceries et de restaurants Saint-Hubert totalisant une somme de quelques milliers de dollars.

On en connaît un qui aurait été content, mais ça fait pas mal de poulet pour avoir commis un vol aussi important!

Selon ce qu'a rapporté Steve Waterhouse, un expert en sécurité informatique, Sébastien Boulanger Dorval aurait agi de la sorte par « naïveté » et parce qu'il n'était pas « en pleine connaissance de la valeur de l’information qu’il avait en main. »

Jean-Loup Leullier Masse, Mathieu Joncas, François Baillargeon-Bouchard et Juan Pablo Serrano sont les quatre autres cibles de l'enquête policière dans ce dossier alors qu'ils sont soupçonnés d'avoir racheté des parties des données à des fins personnelles pour cibler de nouveaux clients.

À noter qu'aucune accusation n'a encore été déposée par les autorités contre lui, ou les autres personnes d'intérêt, dans le dossier Desjardins. 

Les personnes qui ont été touchées par ce vol de données et dont les informations personnelles ont été dévoilées ainsi que tous les autres membres Desjardins bénéficient maintenant d'une protection supplémentaire. En juillet dernier, la caisse avait annoncé la mise en place de cette nouvelle protection pour ses membres en cas de vol d'identité. 

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications