Alors qu'il revient à peine de son voyage dans le Sud en pleine pandémie, le député du Parti libéral du Québec (PLQ) Pierre Arcand vient de perdre deux des postes qu'il occupait à l'Assemblée nationale.

Le parti politique en a fait l'annonce par voie de communiqué, dont plusieurs médias ont obtenu copie, dont La Presse.

J’ai probablement fait une erreur en allant là, clairement, et je regrette cette erreur.


Pierre Arcand à CTV News, à son retour de voyage

Ainsi, le député de Mont-Royal–Outremont est expulsé du cabinet fantôme du PLQ et perd ses postes de porte-parole de l'opposition officielle pour la Métropole et en matière de transports.

Il continuera toutefois de siéger au Salon bleu pour le Parti libéral.

C’est à la suite d’une enquête menée par Radio-Canada que l’histoire de M. Arcand a été révélée au grand jour le 29 décembre dernier.

Il avait affirmé, à ce moment, regretter son voyage à la Barbade, compte tenu, entre autres, « du respect que l’on doit aux travailleurs de la santé ».

De son côté, la cheffe du PLQ, Dominique Anglade, avait confié au micro du 98,5 FM, la semaine dernière, ne pas être de « bonne humeur ».

« On avait fortement déconseillé à tous nos députés de voyager [mais] M. Arcand a pris la décision d’y aller. Vous voyez ce que ça donne », avait-elle affirmé.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications