De nos jours, avec tout ce qui se partage sur les réseaux sociaux, les gens essaient des diètes pour perdre du poids sans même en connaître les fondements et sans savoir si elle convient à leur corps, à leur mode de vie et à leur système. Depuis quelques années, on voit les mots diète keto ou régime cétogène partout sur Internet. Le principe : manger des repas très riches en gras et très faibles en glucides. 

Plusieurs personnes l'ont essayé et sont satisfaites. Pour d'autres, aucun résultat n'a été constaté. Il ne fonctionne vraiment pas pour tout le monde. Mais, qu'est-ce que ce régime et pour qui est-il conseillé?

La nutritionniste et blogueuse culinaire Cynthia Marcotte nous aide à démystifier ce régime populaire et nous partage tout ce que l'on doit savoir. 

Comment ça marche? 

D'abord, Cynthia explique que l'objectif de cette diète est de modifier la source d’énergie qu’utilise notre corps. Celle-ci passera des glucides (alimentaires et réserves de glycogène situées dans le foie et les muscles) aux corps cétoniques (utilisation du gras comme source d’énergie principale). Normalement, le corps peut aussi produire de l'énergie à partir des protéines. C'est pourquoi il ne faut pas trop en consommer lorsqu'on suit ce régime.

« Le corps a besoin de nutriments (glucides, protéines et lipides) pour produire de l’énergie. S’il n’y a pas suffisamment de glucides dans le sang, le corps doit commencer à produire ce qu’on appelle les corps cétoniques pour nourrir les cellules. À ce moment, on dit que notre organisme entre en cétose nutritionnelle. »

Pour atteindre cet état, qui prend normalement de deux à dix jours, les gens coupent leur apport en glucides (20 à 50 grammes par jour) en retirant plusieurs groupes alimentaires de leur menu. 

Au menu 

Les aliments que tu peux manger en suivant cette diète sont assez limités. En voici un aperçu :

  • Des légumes pauvres en glucides : salades vertes, brocoli, chou-fleur, concombre, chou, etc.

  • Des aliments riches en matières grasses : huiles (avocat et noix de coco), beurre, crème et avocat

  • Des sources de protéines : viande, volaille, poisson, crustacés, œufs, fromage, noix et graines

  • De petites quantités de petits fruits : fraises, framboises et bleuets

Ce que tu ne peux pas manger

On évite à tout prix les aliments qui contiennent des glucides. 

  • Les produits céréaliers : pain, pâtes, riz, quinoa, sarrasin, avoine, etc.

  • La majorité des fruits

  • Les légumes riches en glucides : patates, patates douces, maïs, carottes, betteraves, etc.

  • Les légumineuses

  • Les aliments sucrés : bonbons, desserts, viennoiseries, boissons pour sportifs

  • Peu de produits laitiers — et si on en mange, ils doivent être à teneur élevée en gras. Le lactose contient du sucre : lait > yogourt > fromage.

Pour qui ça fonctionne?

Savais-tu qu'avant d'être une diète utilisée pour perdre du poids, elle servait à traiter l'épilepsie réfractaire chez les enfants? Il y a d'autres bénéfices pour les gens souffrant de troubles mentaux et les diabétiques réfractaires. Par contre, l'encadrement doit être très serré, au risque d'avoir des effets contraires.

Cynthia mentionne: « Selon les études scientifiques que j'ai eu la chance de lire jusqu'à maintenant, la diète cétogène ne permettrait pas de perdre du poids de manière durable et elle n'apporte pas de bénéfices sur la santé globale (ex. : maladies cardiovasculaires, cancer, santé rénale/intestinale). Cependant, c’est vrai qu’elle peut entraîner une perte de poids importante et rapide. »

Ceux qui l'utilisent perdent du poids rapidement parce qu'ils ont d'abord moins faim. La réduction de l'appétit est déclenchée par la présence de corps cétoniques et l'effet de satiété causée par les gras. Aussi, il y aura une augmentation de la capacité à métaboliser le gras puisque le corps utilise les réserves adipeuses comme source d'énergie primaire. C'est donc plus efficace pour une perte de poids! 

Mais pourquoi est-elle déconseillée?

La majorité de la perte de poids provient de la déshydratation (eau accumulée dans les réserves de glycogènes).

  • La reprise du poids est quasi assurée lorsque tu auras une alimentation normale avec glucides. 

  • Les risques de développer un trouble du comportement alimentaire sont accrus.

  • Tu n'apprends pas à manger de façon balancée.

  • Risque d'avoir ce qu'on appelle une grippe cétogène : un état où l’on ressent de la fatigue, des maux de tête, des nausées, de l'hypoglycémie. Elle arrive normalement au cours du passage entre l’utilisation des glucides et des lipides comme source d’énergie.

  • Amène des troubles digestifs : constipation et/ou diarrhées.

  • C'est une diète restrictive et contraignante : elle réduit la vie sociale et augmente le stress lié aux repas et au fait de devoir se plier à des règles strictes.

  • Elle amène une peur de manger et de devoir tout consigner.

  • Amène des problèmes au niveau de la peau (plaques rouges et démangeaisons).

  • Odeurs corporelles déplaisantes liées à la production d’acétone (sueur, haleine, urine, etc.).

  • L'adhérence est très, très difficile.

  • Elle rend la pratique du sport plus difficile, surtout ceux demandant de l’endurance. Les réserves d’énergie sous forme de glycogène sont plus petites dans les muscles et dans le foie.

  • Symptômes psychologiques intenses : brouillard mental, pertes de mémoire, culpabilité, découragement.

  • Carences alimentaires.

  • Augmente les rages et les abus alimentaires : début du cycle binge-restriction et apparition possible de troubles alimentaires.

Les conseils de Cynthia pour une alimentation équilibrée

« Une approche plus flexible contenant une variété d’aliments colorés et incluant du plaisir aura, à mon avis, pas mal plus d'avantages sur la santé. Tous les nutriments sont bons pour nous et l’essentiel, c’est de savoir écouter notre propre corps. »

Elle a d’ailleurs créé une formation à ce sujet, La Faim : comment mieux écouter ton corps, dans laquelle les gens pourront avoir une panoplie d’informations théoriques et pratiques pour adopter des habitudes alimentaires bienveillantes et basées sur leurs réels besoins.

« De plus, je suis en faveur de l’approche Health at every size®, c’est-à-dire d’arrêter de mettre l’accent sur le poids et penser à notre santé et bien-être global en priorité. Cessons de toujours se plier aux règles et critères de beauté imposés par la culture des diètes et commençons à vivre notre vie pleinement en savourant chacune de nos bouchées (et en mangeant du dessert aussi!). »

Cynthia Marcotte a aussi publié plusieurs vidéos sur sa chaîne YouTube, dans lesquelles elle exprime son opinion sur cette diète. Elle partage aussi son expérience de quatorze jours, lors desquels elle a suivi ce régime. 

Tu peux aussi lire son livre, aussi disponible en version numérique, La faim : comment l'apprivoiser?, dans lequel elle partage tous ses petits trucs pour améliorer sa santé alimentaire. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications