Impossible d’ouvrir les réseaux sociaux sans voir les différents défis de mise en forme des entraîneurs québécois. Plusieurs ont fait leur nom avec les années et je dois avouer que j’avais toujours eu envie d’en essayer un, de voir à quel point j’étais forte mentalement et physiquement. Celui de Victoria Kult, le Summer Challenge, m’a interpellé, et près de six semaines plus tard, je vous partage mon honnête expérience.

La première étape quand on veut entamer une mise en forme, selon moi, c’est de choisir une personne adaptée à ses valeurs : Victoria Kult, l’entraîneuse d’entre autres Ludivine Reding et Rosalie Vaillancourt, m’a toujours plu grâce à sa manière de penser.

« La balance, on s’en balance », clame-t-elle souvent. Elle est également très accessible sur les réseaux sociaux. 

Avec les années qui passent, j’ai vu plusieurs entraîneuses changer de discours selon les tendances, proposer des défis « intenses » pendant des mois sans jour de pause, et ce n’est pas du tout ce que je recherchais. 

Ce que je voulais, en essayant ce défi, c’est de me mettre en forme, prendre plus conscience de ce que je mets dans mon corps, et repousser mes limites. Je ne cherchais rien de drastique ou de magique.

C'est pourquoi je ne me suis pas pesée ni mesurée en commençant le défi. Si tu voulais savoir ce que « j’ai perdu », cet article va s’avérer décevant pour toi. 

Qu’est-ce que c’est?

Le Summer Challenge, c’est un défi sur huit semaines, qui consiste en cinq entraînements de 35 à 45 minutes par semaine, en plus d’un plan alimentaire avec un seul « cheat meal » par semaine. Le défi comprend une vingtaine de recettes et des options « repas simplifié ». 

On peut viser la perte de gras, ou la prise de masse musculaire et tout le programme peut se faire en direct de son salon. 

Celui-ci est vendu au coût de 65,00 $ en rabais (prix régulier 95,99), et je conseille de le combiner avec un pot de protéines, parce que tu vas avoir besoin de protéines dans les recettes, et parce que la livraison est gratuite avec 100 $ d’achat.

Ah oui, et parce que celles à la vanille goûtent le glaçage à gâteau, rien de moins.

Il est important de mentionner, par souci de transparence, que je n'ai pas été payée pour faire le Summer Challenge

Mon honnête expérience : le programme d’entraînement

Il faut savoir que j’ai toujours été une personne active, jusqu’à la dernière année. Sport compétitif ou crossfit faisaient partie de ma vie jusqu’en 2018, où je me suis lancée complètement dans un horaire de travail assez chargé. 

La pandémie m’a donc forcée à ralentir, alors que je suis passée de 65 h/semaine à 40 h/semaine. J’avais enfin le temps et l’énergie pour prendre soin de mon corps et de ma tête, et j’ai sauté sur l’occasion. 

La première semaine n’a pas été facile, disons-le. Lors de celle-ci, on fait sept exercices (différents chaque jour) pendant 30 secondes, on prend deux minutes de pause, et on recommence le tout huit fois pour un total approximatif de 40 minutes. 

Mon moyen pour me motiver? Prendre une partner qui embarquait dans l’expérience avec moi. Ma collègue m’a suivi, et on avait un horaire bien précis à respecter — en meeting virtuel Zoom — pour ne pas procrastiner. Je le conseille à tous.

Semaine 2 et 3 : Je dois le dire, j’ai trouvé ça plus difficile, l’intensité des entraînements augmente continuellement, et les temps d’effort et de pauses varient. Mais, je me devais de ne pas arrêter parce que je me suis lancé un défi, et je suis très compétitive. 

Semaine 4 : C’est là où j’ai eu mon high de bonheur. Je commençais vraiment à sentir que j’étais plus en forme, et j’ai vu mon énergie monter en flèche. Mon amie et moi, des fois, on s’ajoutait un « round » supplémentaire. Cette semaine-là, j’ai même décidé d’ajouter un jour 6, parce que j’avais trop envie de bouger.

J’avais prévu faire 30 jours, et ensuite être bien fière de moi. Après la semaine 4, j’ai réalisé que je n’avais pas du tout envie de retourner à mes vieilles habitudes. À cinq fois par semaine, disons-le, on sent les résultats sur la santé, le cardio et les muscles assez rapidement. 

Au moment d’écrire ces lignes, je suis en train de terminer ma sixième semaine, et j’ai bien l’intention de me rendre à la huitième. 

Je dois l’avouer, ce n’est pas tous les jours où j’ai envie de faire des burpees et des squats dans mon salon, mais je ne me sens pas seule dans ce challenge.

Il y a un groupe Facebook pour toutes les « clientes » de Victoria, les ELLES, et tous les jours les filles se motivent, partages des histoires de succès, mais aussi leurs défis, et ça fait du bien de participer à une telle communauté. 

Mon honnête expérience : le plan alimentaire

Ça, c’est le plus difficile selon moi. Je dois avouer avoir toujours eu une relation compliquée avec la nourriture. Je n’ai aucun trouble alimentaire, rassurez-vous, mais j’ai tendance à me sous-alimenter. Simplement parce que je n’ai pas un gros appétit et que j’oublie souvent de manger quand je suis concentrée sur une tâche. Des spécialistes m’ont fréquemment parlé du fait que je prenais du poids notamment parce que je ne mangeais pas assez, mais te nourrir quand tu n’as pas faim, disons-le, ce n’est pas naturel. 

Victoria m’a beaucoup aidé avec ça. L’appétit vient en mangeant et suivre du mieux le plan m’a permis de manger plus — et sainement.

Tous les jours, le plan comporte trois repas et deux à trois collations. Les photos ci-haut sont quelques exemples de mes repas. 

Ce qui m’a frappée de ce plan alimentaire, c’est à quel point il est loin de ce que je m’imaginais. Moi, manger du riz, du poulet et du brocoli quatorze fois par semaine, NO WAY. 

Ce plan comprend de la pizza, des tacos, des beignes, du gâteau au fromage, le tout en version « santé ». Moi, si tu me dis que je peux manger une poutine par jour (de la recette de Victoria, évidemment), j’embarque. 

Victoria propose aussi une recette de café glacé qui goûte exactement comme celui du Tim Hortons (version santé) avec ses protéines, et je m’en suis délecté à plusieurs reprises. 

À tous les repas, il y a deux choix : 
– Option 1 : Protéines + légumes + carbs 
– Option 2 : Une des recettes proposées cette semaine-là.

Le plan est excitant, et je me suis surprise à souvent avoir hâte à certaines recettes. 

Toutefois, c’est certain que c’est un plan, c’est des restrictions, et ça, ça joue dans la tête. Je n’ai jamais vraiment mangé de dessert à la maison, et là, des fois, j’avais soudainement envie d’en manger. L’idée de ne pas pouvoir choisir, c’est fou comment ça peut te donner envie de faire le contraire. Je dirais avoir réussi à suivre le plan à 95 %, mais oui, j’ai eu quelques petits écarts par moments.

Mais who cares? C’est un défi que je fais pour moi, et je suis maître de mon corps.  

La chose que j’ai trouvée la plus difficile, c’est de gérer le tout sans gaspillage alimentaire. J’habite seule, alors suivre les recettes sans pertes, ça peut être dur. Il faut penser à congeler, ou acheter en vrac, idéalement. La pandémie n’a pas rendu l’achat en vrac facile.

La majorité des fois où je n’ai pas respecté mon plan, c’était justement pour ne pas perdre quelques fruits et légumes.

Les résultats

C’est toujours la chose qu’on veut savoir, quand on embarque dans un défi. Est-ce que ma silhouette va changer?

Je dois dire que le plus gros résultat, pour moi, il est dans ma tête. J’ai appris énormément sur mon corps, ma santé, et la nutrition au cours des dernières semaines.

Quand Victoria dit que la balance, on s’en balance, je le comprends. Perdre du gras et prendre du muscle en même temps, ça ne change pas trop un chiffre sur un pèse-personne.

Par contre, si tu veux savoir : oui, je vois des résultats dans mon miroir. J’ai les fesses plus musclées, le ventre beaucoup plus ferme, et j’ai vu mon énergie monter en flèche. 

J’ai contacté plusieurs clientes de Victoria pour montrer comment les résultats peuvent varier d’une personne à l’autre, et à quel point il y a des femmes de tous les niveaux, de tous les âges et de toutes les silhouettes dans cette communauté.

Semaine 1 — Semaine 5 | Daisy

Cette photo est l’une de mes préférées, parce que la femme ci-haut a pris du poids sur la balance. C’est la preuve que le chiffre sur un bout de métal, on s’en fout complètement. 

Ce programme ne vend pas un « avant - après » et une perte de kilos magique, ce programme vend un état d’esprit, une mise en forme et une nouvelle relation avec le sport et la santé. 

Semaine 1 — Semaine 5 | Marie-Ève

Semaine 1 — Semaine 5 | Jade

Nous avons tous un corps et un métabolisme différent, et s’il y a une chose que cette aventure m’a apprise, c’est bien que ça ne sert à rien de se comparer. 

D’ici deux semaines, je terminerai ce défi, et qui sait, je sauterai peut-être à pieds joints dans le Booty & Abs qui vient tout juste d’être annoncé. 

Si toi aussi, ce genre de challenge t’intéresse, je te conseille d’en parler directement avec Victoria Kult étant donné que tout cela n’est que mon opinion. L'entraîneuse mentionne d'ailleurs que sa propre application mobile sortira sous peu.


Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement la position de Narcity Media sur le sujet.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications