Alors qu’elle répondait avec enthousiasme aux questions de ses abonnés sur sa nouvelle compagnie Végane, mais pas plate, Jessie Nadeau a déclaré qu’elle ne veut pas d’enfants, suite aux questions sur le sujet que quelques personnes lui ont posées, même si ce n’était pas le but de ce Q&A.

En effet, ce n’est pas la première fois que Jessie affirme que pour le moment, elle ne pense pas mettre d’enfants au monde. Elle l’avait déjà mentionné sur son compte Instagram et elle en a également parlé dans le podcast Sans Filtre de PH Cantin et Dominique Plante.

Ce qui la dérange le plus dans ce questionnement fréquent sur ses intentions concernant la maternité, c’est qu’elle ressent la pression sociale qui est imposée aux femmes d’avoir des enfants. D’ailleurs, elle ne le mentionne pas trop souvent, car justement, lorsqu’elle le fait, elle est immanquablement critiquée sur ce choix. Elle reçoit alors des messages au propos condescendants, lui disant qu’elle ne saura jamais ce qu’est la vie sans avoir elle-même donné la vie et qu’elle changera d’avis avec le temps.

Ce sentiment d’inconfort que Jessie évoque par rapport aux opinions des autres sur sa position face à la maternité est justement partagé par beaucoup de femmes qui ne veulent pas non plus d’enfants.

Jessie affirme que, justement, elle ne peut pas dire qu’elle n’aura jamais d’enfant puisque comme chacun, elle est un être en constante évolution et ne peut donc pas assurer catégoriquement qu’elle n’aura jamais d’enfants. Cela dit, pour le moment, elle ne voit pas pourquoi elle apporterait un être de plus sur terre, alors que l’environnement est en péril. Elle assure qu’avec tous ses projets qui ont justement pour but de faire une différence dans le monde, elle peut être comblée et épanouie sans enfants.

De plus, puisqu’elle sait qu’elle a beaucoup d’amour à donner, si l’envie lui vient un jour d’avoir des enfants, elle considère adopter un enfant qui n’a pas de parents et ainsi, lui permettre d’avoir une famille aimante.

La question de la parentalité est souvent mise de l’avant ces temps-ci et en tant que société, il faudrait revoir notre apport à celle-ci. En effet, alors qu’il peut paraitre tout naturel de demander à nos connaissances s’ils veulent des enfants, c’est un sujet qui peut être sensible, car certains peuvent vivre des difficultés à enfanter ou simplement ne pas vouloir d’enfant.

De se faire rappeler constamment par ses pairs que son désir d’enfants pourrait ne jamais se réaliser peut être oppressant pour ceux qui éprouvent des difficultés. Dans la situation inverse, se faire dire que son choix de ne pas avoir d’enfant est égoïste ou implique qu’on ne vivra jamais la vie aussi pleinement qu’un autre impose une pression sociale qui pèse particulièrement lourd sur les femmes.

Cela dit, le fait de vouloir des enfants est aussi légitime que de ne pas en vouloir.

Ainsi, l’épanouissement d’une personne ne devrait jamais être mesuré selon sa capacité ou son envie de donner la vie. Il est donc important de revoir comment nous abordons ce sujet avec notre entourage et de faire preuve de sensibilités envers ceux qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas avoir d’enfants.

 

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications