Cet article est publié en rappel. 


Même une édition d'OD plus tard, Joanie Perron reste une des candidates qui a le plus marqué depuis le retour d'Occupation Double. On l'a « casté » comme la « folle » de l'aventure, et ses crises avaient tout pour choquer (et divertir) le Québec.

Près d'un an après son passage dans l'aventure, Joanie est maintenant plus détachée émotionnellement de tout ça, et a accepté de se confier sur ce qu'il se passe vraiment dans les maisons d'Occupation Double lors d'une sortie avec Élisabeth Crête dans le cadre de son émission avec Sylvain Bouchard, au FM93.

La jeune femme est sans filtre dans une entrevue où elle raconte ce qu'elle a vécu en 2017 à Bali. Elle se confie sur le « casting », la santé mentale et son intimité et c'est aussi étonnant que troublant à entendre.

À lire aussi: Joanie Perron d'OD donne son opinion sur Renaud d'Occupation Double et c'est pas doux

@rainbowsexonfireembedded via  

D'abord, Joanie s'est confiée sur les fameux personnages qui sont créés. Ça, c'est une grosse rumeur et il est impossible de savoir si c'est vraiment le cas, mais dans tous les cas, c'est assez facile de donner l'image qu'on veut à une personne quand elle est filmée 24 sur 24. Joanie dénonce le manque d'équilibre entre les scènes où elle était heureuse et les scènes plus dramatiques, mais aussi le manque d'équité entre les scènes de certains candidats: 

« Tu ne sais jamais jusqu'à quel point ils vont se rendre pour des cotes d'écoute. Jusqu'à quel point ils vont faire du montage. C'est sûr que si tu prends tous les moments où la personne pète une coche, t'as l'air d'une méchante folle. Sansdrick il pitchait son micro dans les murs, il était agressif, il était sur le bord de virer fou ils ne l’ont jamais montré. Ils l'ont montré ivre une fois au party Poppers. Il y avait tellement d'injustice. »

« Ils te coupent le téléphone, on avait pas le droit de lire, on n'avait pas le droit de musique...Faut que tu focus sur le drama. (...) Ça a pris un mois avant d'avoir le droit. Mais un mois sans lire, sans être stimulé mentalement, voir aucune image. Moi je suis visuelle (...) tous les jours j'ai une stimulation visuelle. (...) On dirait que j'étais déprogrammée de la société. C'était quelque chose. »

Via Capture d'écran - Occupation Double

Puis, alors qu'on lui a demandé si c'était « arrangé » pour elle et Sansdrick, elle n'a pas pu répondre pour des raisons de confidentialité. Toutefois, elle explique que les maîtres du jeu, ce n'est pas les candidats, mais la production qui entend chacune de ses paroles dans les maisons. Ils connaissent les opinions et les désirs des candidats: 

« Il y a des gens qui ne sont pas capables de comprendre que c'est monté. Nous c'était plus subtil, la façon dont ça a été tricoté comme histoire. Car ils font une histoire. Dès qu'ils ont eu la scène du yoga, ah, c'était parti, j'ai eu une date avec à la piscine. Ah, ça y est, Joanie était matchée. Après j'ai voulu connaître Philippe, jamais j'ai eu une date avec Philippe. C'est eux autres qui décident. Ça avait tellement fait un bon show les deux ensemble, c'était explosif, c'était beau à voir...Ils ne voulaient pas que je connaisse Philippe. »

Ça rappelle d'ailleurs OD Grèce, alors que Yan était surpris de partir en voyage avec Briss. Il avait expliqué en entrevue qu'il parlait toujours de son désir de connaître Julie-Anne dans les maisons, et que le voyage avec Briss était arrivé d'une drôle de manière. La prod avait d'autres plans pour lui! Joanie raconte d'ailleurs que plusieurs conversations sont orientées pour être intéressantes et faire de la bonne TV.  

Quand tu es à l'intérieur du jeu, tu ne sais jamais vraiment comment tu vas être montré au public. Tout ce que tu sais, c'est que t'es venu de ton plein gré et t'as signé les décharges, donc ce n'est plus en ton contrôle. Joanie explique le moment où elle a compris où s'en allait le « personnage » qu'on lui avait assigné: 

« C'est le moment où la réalisatrice a montré des photos de moi nue, ben les photos que j'avais sur mon Instagram. La journée où elle a décidé de montrer ça aux autres, dans la maison - pas que je ne m'assume pas, je suis très assumée mes photos sont encore là et elles vont rester là - (...) juste le fait qu'elle ait choisi une photo comme ça (...) juste ce qui était controversé pour les gens, j'ai fait OK, c'est vraiment une game. J'étais vraiment fâchée et ils l'ont coupé au montage, d'ailleurs. »

Toutefois, même si tu n'es pas d'accord, tu ne peux pas vraiment réagir. « Tu n’as pas nécessairement le goût de te mettre toute une production à dos. (...) Je pense pas que ça soit les plus éthiques. » De plus, c'est la production qui décide les activités, les voyages et la nature des éliminations. Ce n’est aucunement dans l'intérêt du candidat de ne pas collaborer. 

Mais par-dessus tout, OD, c'est de l'amour et des voyages, d'après ce qu'on voit à la télé. Aux yeux de Joanie, ce n'est pas cela alors qu'elle explique que le temps passé avec les candidats de l'autre sexe est minime: 

« Quand ils ont filmé le drama qu'ils ont à filmer ils s'en foutent bien que tu restes plus longtemps. Ce n’est vraiment pas le but de connaître le monde plus que ça. (...) Même en voyage, tu pars deux jours et quand ils ont filmé ce qu'ils ont à filmer et ton nounou est fatigué, il va se coucher dans sa chambre, et toi tu vas dans ta chambre. T'es dans un pays que tu voudrais visiter mais tu peux pas. (...) Je n'ai même pas eu le droit de m'assoir avec Sansdrick dans l'avion car ils ne voulaient pas manquer aucune conversation. »

Selon elle, il est donc presque impossible de tomber en amour à Occupation Double, simplement parce que tu ne connais pas la personne pour vrai. Tu la découvres au compte-goutte, et ça, c'est si la personne est authentique pendant les seuls moments d'intimité. 

L'intimité est d'ailleurs un sujet chaud à OD, parce que quand tu t'embarques à OD, tu acceptes d'y dire adieu pendant plusieurs semaines. Quand on a demandé à Joanie si on « oubliait » vraiment les caméras avec le temps, elle a répondu que oui et non: « on les voit bouger ces bébittes-là ». La jeune femme dit s'être déjà sentie observée dans la salle de bain, sans porter d'accusations concrètes. Dans tous les cas, ça a mené à une discussion assez troublante alors que l'animateur raconte qu'il ne pense pas qu'OD oserait espionner les candidats à ce niveau, pour une raison bien précise: la production de Loft Story aurait été accusée par le passé de l'avoir fait, sans que rien ne sorte au grand jour. Selon celui-ci, ce serait bien connu dans le milieu artistique: 

«  La ligne a déjà été franchie dans le passé, et compte tenu du scandale qui n’est jamais sorti, moi je vais vous en parler juste un peu. Mais compte tenu de ça, je pense qu'ils font attention. À l'époque de Loft Story, dans les débuts, il a été démontré que des gens faisaient exprès, le matin, pour aller voir les filles prendre leur douche. On parle de gens haut placés, de gens connus, et de personnalités connues au Québec. Y'a des gens là-dedans qui se faisaient inviter par certaines personnes et l'histoire a failli sortir un moment donné à Radio-Canada, ça a été évoqué dans un livre, mais comme il n'y a pas de preuves absolues, aucun média n’a voulu donner suite à ce qui était écrit dans le livre. Des entrevues ont été censurées (...) il y a quand même une participante qui a écrit là-dessus. »

Évidemment, ce qu'on lit ci-haut est assez troublant, et on espère que ce n'est qu'une rumeur parce que c'est totalement dégueulasse à entendre. 

Joanie revient sur un autre sujet chaud: son passage dans la maison de l'amour qu'elle raconte sans censure à l'émission. Elle dit être complètement déçue de comment ça a été présenté. Elle raconte qu'elle sait que la production avait un travail difficile alors que les scènes ne peuvent pas toutes être montrées à la télé, mais s'est dite déçue que Sansdrick ait paru victimisé dans tout ça, parce qu'au contraire elle raconte s'être sentie utilisée ce soir-là: « je ne suis pas un vide sac ».

Bref, cette entrevue ne présente qu'une perspective, certes, mais elle présente définitivement une nouvelle manière de voir la téléréalité alors que la Joanie de cette entrevue est pas mal plus articulée et saine que celle qu'on a pu voir à la télévision. Je vous invite à écouter l'émission intégrale ICI pour plus d'extraits sur l'intimité, son avis sur la santé mentale et la célébrité des « influenceurs ». 

À lire aussi: Jay du Temple célibataire à nouveau?

 

 

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications