Alors que les dénonciations des agresseurs et la sensibilisation sur la culture du viol sont toujours au centre de l’attention au Québec, une vedette a voulu lancer un message d’appui, mais surtout d’espoir. Ainsi, Marie-Mai partage un témoignage et un message puissant pour joindre sa voix aux survivantes.


Attention, nous désirons vous avertir que cet article contient du contenu graphique qui pourrait choquer certains lecteurs.


C’est à l’aide du même outil que plusieurs membres du public ont utilisé que la chanteuse a offert quelques mots à ses abonnés. 

Dans une story Instagram, elle prend parole afin de dévoiler son expérience en espérant que cela puisse aider certaines personne à passer à travers cette période difficile :

« Si je dépose ça ici aujourd’hui, c’est surtout pour faire briller du mieux que je peux, un peu de soleil sur période où il ne semble pas en avoir beaucoup. C’est important de savoir que tout se traverse… Comment on le traverse n’en dépend que de nous. »

Elle décrit les événements qui se sont passés alors qu’elle était encore mineure : 

« J’ai été victime d’agression sexuelle à 17 ans. Un garçon que j’avais trouvé de mon goût m’a invité chez lui et j’ai décidé d’y aller. J’étais ajeun. Il m'offre UN drink. Ça goûtait bizarre… Mais pas assez pour que j’arrête de le boire. »

Elle ne se souvient plus de grande chose après avoir ingéré ce qu’elle soupçonne être la drogue du viol, mais elle se rappelle d’une douleur et de s’être retrouvée dans la rue, seule au petit matin.

Elle sait donc exactement ce que ressentent les personnes qui prennent parole en ce moment :

« Alors quand je vous dis que je suis avec vous, je veux plutôt dire Je SUIS vous. »

Elle admet que le chemin vers la guérison et l’acceptation n’est pas facile, mais que c’est ainsi qu’on peut reprendre le pouvoir sur sa vie :

« Le vrai pouvoir de soi, c’est de se rendre compte que la seule façon de le retrouver et de s’accepter comme on est, avec notre parcours et nos épreuves. C’est apprendre à ne pas se laisser définir par ce qui nous est arrivé, aussi cruel ça a pu être. »

La vedette termine avec un message chaleureux et encourageant pour tous ceux et celles qui doivent vivre avec les blessures d’une agression, en leur rappelant la force qui réside en eux. 


On rappelle à toute personne victime d’agression sexuelle que plusieurs ressources existent, comme le Centre pour les victimes d’agression sexuelle de Montréal (CVASM), qui couvre tout le Québec, disponible 24/24 7 jours semaine au 1 888 933-9007.


 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications