Faisant les manchettes depuis près d'un an, Éric Lapointe a reçu son jugement ce 27 octobre. Celui qui avait plaidé coupable pour voies de fait sur une femme a droit à une absolution conditionnelle, et ça fait réagir les Québécois. 

Les réactions fusent sur les réseaux sociaux depuis l'annonce de la nouvelle, alors que plusieurs sont en désaccord avec la décision du juge.

Les citoyens semblent en colère et remettent, entre autres, en question le système de justice par rapport aux personnes plus fortunées et connues.

Sur Twitter aussi, les gazouillis se font aller. On y parle entre autres des victimes, qui seront potentiellement découragées de porter plainte.

« C’est décourageant. Mettons-nous à la place des milliers de femmes qui vivent dans la peur de dénoncer leur situation. Comment peuvent-elles trouver le courage de se plaindre? »

« Tout simplement dégueulasse, une claque aux visages des victimes et des femmes. »

« Bien d'accord. Si ça avait été monsieur tout le monde, il aurait été condamné j'en suis sûr. Mais une personne du showbizz? On touche pas à ça. »

Selon Radio-Canada, Éric Lapointe n'aura pas de casier judiciaire, mais il doit respecter une probation d'un an. 

Pendant cette année, il devra garder la paix, avoir une bonne conduite, suivre une thérapie et faire un don de 3 000 $ à un organisme de charité. 

Le chanteur ne pourra pas non plus contacter la plaignante. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications