J'ai récemment commencé des traitements d'électrostimulation, par simple curiosité. J'essayais de comprendre la mécanique de la chose et c'est alors que la propriétaire du Centre BodyFit, à Laval, Arleta, m'a parlé des entraînements par électrostimulation, avec l'utilisation d'électrodes. Je n'avais jamais entendu parler de cette technologie auparavant. Curieuse comme je suis, et ayant déjà essayé plusieurs types d'entraînements, j'ai donc voulu tester celui-ci et vous donner mes impressions.

À lire aussi: J'ai testé le traitement d'électrostimulation adoré des Instababes pendant 1 mois et voici tout ce que tu veux savoir

D'abord, vous devez savoir que je suis quelqu'un qui s'entraîne beaucoup : 3 à 4 fois d'entraînement de style CrossFit, ainsi que 3 pratiques de cheerleading par semaine. On peut donc dire que je suis en forme et je suis habituée aux entraînements à haute intensité. Lorsque Arleta m'a dit que l'entraînement ne durerait que 20 minutes, je me suis dit que ce serait beaucoup trop facile pour moi, qui passe parfois des deux heures au gym. Elle m'a alors dit que j'avais tort...et elle avait raison!

Avant l'entraînement

Via Karolane Landry

Arleta me prête des vêtements de coton, qu'elle asperge ensuite d'eau à l'aide d'un vaporisateur. Le port de ces vêtements est requis pour les entraînements, puisque le coton absorbe l'eau. Pour que l'électrode passe de la stimulation au muscle, un agent conducteur (l'eau) est nécessaire.

Ensuite, elle m'aide à enfiler un habit muni de 18 électrodes, situés sur les plus gros groupes musculaires du corps. Ceci fait en sorte que 300 muscles soient stimulés simultanément pendant les exercices. Elle m'explique que ce sont les électrodes qui stimulent une contraction musculaire, ce qui fait que l'entraînement est beaucoup plus demandant et efficace.

Elle contrôle l'intensité des électrodes à distance à l'aide d'un écran sans fil jusqu'à une distance de 5 km.  Cet écran contrôle la profondeur de la contraction de chaque groupe musculaire de façon individuelle et celle-ci peut être modifiée tout au long de la séance.

Via Karolane Landry

Mon kit de robot et moi sommes enfin prêts pour débuter la séance!

Pendant l'entraînement

Via Karolane Landry

Pour l'échauffement, Arleta débute la stimulation dans les électrodes en mode cardio. Je ressens de petits chatouillements partout dans mes muscles. C'est une sensation indescriptible et très spéciale! Les électrodes viennent provoquer une contraction à la surface de mes muscles afin de bien les échauffer. Je cours des suicides pendant 1 minute et lorsque je termine, je suis essoufflée comme si j'avais couru un 10 km. Je suis pourtant habituée à faire des suicides dans mes entrainements.

Elle m'explique ensuite mon entraînement: un mélange de squats, de battle ropes, de triceps dips, de mountain climbers et d'abdominaux. Les électrodes passent alors en mode fitness. Je sens soudainement des contractions beaucoup plus intenses et plus en profondeur. C'est assez étrange de sentir tes muscles se contracter seuls sans faire aucun effort. Arleta m'explique qu'à ce stade-ci, les électrodes provoquent 90 % de la fibre musculaire, ce qui est presque impossible avec l'entraînement traditionnel.

Via Karolane Landry

Je viens tout juste de commencer mon entraînement et je suis déjà brûlée. Je sens mes muscles super lourds, on dirait que je lève des poids supérieurs à ce que j'ai entre les mains. C'est l'fun parce que tu constates que les exercices sont courts, mais que tu travailles trois fois plus fort que tu ne le ferais normalement. Pendant que je fais mes squats, on m'explique qu'il est également possible de corriger ma posture en mettant une intensité plus forte sur mes quadriceps que sur mes dorsaux, par exemple.

À la moitié de l'entraînement, j'ai de la difficulté à terminer mes sets, je les complète lentement, mais sûrement, comme on dit. Mon orgueil embarque un peu beaucoup, je me dis que je suis pas mal plus endurante à l'habitude! Comme Arleta m'explique, c'est normal puisque la contraction provoquée amène une tension sur le muscle, ce qui fait en sorte que tous les mouvements, même les plus simples, deviennent plus demandant.

Finalement, je passe au mode relaxation qui aide à relâcher l'acide lactique. Je sens l'intensité de l'électro stimulation diminuer et je m'étends au sol pour retrouver ma respiration et m'étirer.

Après l'entraînement

Via Karolane Landry

Musculairement, deux entraînements par électrostimulation de 20 minutes par semaine équivalent à 5 entraînements réguliers. Mais, comme tout entraînement, il n'y a pas de magie qui opère lors du après! À cette fréquence, des changements drastiques peuvent être observés durant le premier mois au niveau de l'énergie, de la force, de la perte de poids, de l'endurance, etc. Évidemment, une bonne alimentation est recommandée pour de meilleurs résultats.

Bref, j'ai adoré mon expérience et c'est beaucoup plus difficile que je ne l'aurais cru. Aujourd'hui, j'ai de la difficulté à m'asseoir, je n'arrive pas à croire que je suis raquée à ce point après seulement 20 minutes d'entraînement. J'aurai beau essayer de vous décrire ce que l'on ressent lors d'un entraînement par électrostimulation, c'est un feeling abstrait jamais ressenti. Vous devrez clairement l'essayer pour voir par vous-même !

Pour toutes les informations sur les scéances et les prix, c'est ici.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications