Parce que c’est vite arrivé de passer pour un idiot en terre inconnue, parce qu’on ne sait rien ou parce qu’on croit trop savoir, un petit rappel des choses à éviter lorsqu'on se retrouve en pays étranger n'est jamais de trop.

Si tu es Français, que tu t'en viens ou que tu viens d'arriver à Montréal, lis bien attentivement les lignes qui suivent. Ça t'évitera pas mal de situations gênantes, et tu me remercieras pour ça. Tu peux choisir de ne pas suivre ces quelques recommandations, mais ne t'étonne pas de rapidement constater que tu as du mal à te faire de nouveaux amis. C'est normal, c'est parce que les gens ne t'aimeront pas. Et t'as envie que les gens t'aiment, right ?

Si tu es Québécois, tu peux publier cet article sur le Facebook de ton nouveau coloc Français, en lui présentant comme une blague (susceptibilité française) mais en espérant secrètement qu'il s'en souviendra, et bien.

1. Prendre l'accent québécois

Sans doute tu auras envie de montrer à ta gang québécoise que toi aussi, tu peux parler comme eux ou crier "asti d’criss d’tabarnak" quand on t'énerve. Mais juste, non. Si ton imitation en France faisait rire tes amis qui te hurlaient "On dirait Céliiiiiine !", ici tu OUBLIES.

(Et ne dis pas qu’à force d'être entouré de Québécois tu parles forcément comme eux. Tu vas croiser des Français ici depuis 10 ans que ça fera rire.)


2. Croire que Montréal, c'est le Plateau

« Ville-Marie ? C’est au Québec ? Hochela-quoi ? »

Oui le Plateau c’est beau, c’est cool pis y a plein de trucs à y faire, mais hé, la ville est grande, donc tu prends tes fesses, tu les poses dans un métro pis tu SORS ! Tu découvriras des bars, des clubs, des magasins pis plein d’affaires qui font que c’est bon de sortir de son Plateau.


3. Payer très (trop) cher pour vivre sur le Plateau

D’abord parce que POINT NUMÉRO 2. Ensuite parce que même si c’est tentant (y a qu’à voir le nombre de Français là-bas), oui, 500$ pour un débarras sans fenêtre et à 9 dans un 5 1/2, c’est trop. Vraiment trop.


4. Courir chez le premier tatoueur à la sortie de l'avion

Oui, tu l’as remarqué, il y a beaucoup de personnes tatouées à Montréal. Est-ce une raison pour passer la première porte où pend un écriteau "ICI TATTOO 15$" ? NON. Ici comme ailleurs, des tatoueurs, y'en a des bons et des moins bons. Pis y en a même de très mauvais. Suffit d'observer les gens en ville pour le voir.


5. Arriver en été avec ton bonnet et ton écharpe

« Tu pars à Montréal ?! Prépare-toi ! » Et voilà que ta grand-mère s’en va te tricoter un pull-over triple épaisseur et que ta mère court t’acheter des bottes doublées de fourrure. Pourquoi ? Parce qu’en France, quand on parle de la météo au Québec, on pense qu’aux -30°C, à la neige et aux lacs gelés.

Certes.

Ce qu’on oublie c’est que, s’il est court, il y a bien un été, et un été très chaud. Résultat : tu débarques à l’aéroport en plein juillet et tu te rends compte que, en plus de tes deux valises, ton sac à dos et ton plan du réseau STM, tu vas devoir porter ton manteau et ton pull parce que oui, il peut faire 38 degrés à Montréal.

(Ah, pis tu vas sentir mauvais pour ta première rencontre avec tes colocs… T’as pas envie de ça. Ni eux.)


6. Arborer fièrement ton Canada Goose

C’est comme arriver à Paris avec un chandail "I <3 Paris". Faut pas. Vraiment pas.


7. « C’est une belle capitale, Montréal »

Montréal est autant la capitale du Québec que Sydney est celle de l’Australie (si tu pognes pas, tu fais comme tout le monde, tu vas sur Google).


8. Organiser ton premier apéro vins et fromages

Une soirée vins et fromages à Montréal, c’est un peu comme une soirée champagne et saumon en France. T’en fais souvent toi, des soirées champagne et saumon..? (Oui ? Fais c'que tu veux alors.)


9. Vouloir tout comparer à la France

« En France on fait pas comme ça mais comme ça. »

« Vous avez pas ça ? En France oui... »

C'est un réflexe habituel que de vouloir tout comparer à ta culture, mais en fait c'est chiant. D'abord parce que tu risques de laisser entendre que c'est mieux chez toi (genre "au moins en France les taxes sont comptées dans le prix..."). Pis tes copains québécois, ils en ont vu passer des Français avant toi, donc ils commencent à comprendre.


10. Croire que tout le monde est fan de Céline

Est-ce que tous les Français sont fans de Johnny Halliday ?

T'es à Montréal, si tu peux trouver la statue de Céline au musée Grévin (comme à Paris), tu découvriras aussi toute une scène avant-gardiste que tu soupçonnais même pas. Des artistes, y en a plein, donc laisse Céline où elle est (pas à Montréal, d'ailleurs).

Ah pis c'est pareil pour Xavier Dolan. Y a pas qu'un cinéaste au Québec.

Si l'une ou plusieurs de ces erreurs te concernent, cours vite demander pardon. Et ne recommence pas.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications