Vu que je suis étudiante et que j'ai une job à temps partiel, je me mets moi-même dans la portion des Québécois qui sont les plus pauvres. J'saurais pas te dire exactement le pourcentage de gens qui vivent ici et dont le compte en banque est mieux garni que le mien, mais j'suis à peu près sûre qu'il est assez gros. Et je suis sûre que je suis pas la seule dans la situation, right?

Si tu es encore aux études comme moi et si tu n'as pas une cenne, voici 10 problèmes auxquels tu pourras relate extrêmement facilement!

1. Quand tu magasines, ça se finit toujours par une (ou cent) p'tite larme.

Parce que tu peux pas te le payer, le beau sac à main en cuir ben fancy qui t'a fait de l'oeil chez Simons. Et tu peux pas te payer plus celui qui est en rabais parce que, même s'il est réduit à 50%, t'as TOUJOURS pas les moyens de te le payer... C'est triste, mais c'est ta vie parce que t'as pas envie de te retrouver endettée jusqu'au cou à cause de ton manque total de self control.


2. Ça t'arrive de concocter des plans pour devenir riche.

Marier un vieux qui a seulement quelques années à vivre ou bien te convertir en danseuse nue dans un bar, on s'entend que ça t'est déjà passé par l'esprit, mais t'as réalisé que tu valais plus que ça (ou que t'étais pas assez hot pour un monsieur de 80 ans qui a des millions en banque/que tes skills de danseuse étaient plus que moyens)!


3. Tu n'as souvent pas eu le choix de refuser des sorties qui te tentaient.

My God que ça te tentait de voir Justin Bieber quand il était à Montréal, mais my God que ça te tentait moins de débourser autant pour le regarder faire du lip sync une chanson sur deux, aussi beau soit-il, on s'entend là. En adulte responsable que tu es, t'as pas eu le choix de manquer des shows qui te tentaient plus qu'un peu ou de limiter ta consommation d'alcool à un verre pour pas te ramasser le bec à l'eau à la fin du mois...


4. Les cadeaux que tu donnes sont souvent cheap.

L'époque durant laquelle c'était socialement acceptable de bricoler quelque chose pour ta mère, tu t'en ennuies amèrement. C'est pas que t'as pas le goût de gâter les gens que tu aimes, c'est juste que t'en as pas les moyens, tsé. Vu qu'il faut ce qu'il faut pour survivre et que c'est pas la reconnaissance infinie de ta mère qui va te remplir ton bedon, ton budget pour les cadeaux est assez maigre merci!


5. Quand tu vois l'état de ton compte en banque, tu pleures en silence.

Parce que c'est clairement pas assez pour tout ce que tu veux faire (ou même ce dont tu as besoin pour rester vivante jusqu'à la fin du mois). T'as plus qu'un peu hâte à ton jour de paie, mais tu sais que tout l'argent qui va entrer dans ton compte en banque risque d'en ressortir assez vite.


6. Ton dernier vrai voyage remonte à trop longtemps.

Et on sait tous les deux que tu t'ennuies terriblement de monter à bord d'un avion pour partir loin de chez toi, dans le Sud ou en Europe, tant que la destination est pas dans un rayon de 100 km de chez toi. Ou que tu pleures en silence quand tu vois tous tes amis s'envoler loin pour partir à l'aventure. Ou que tu regardes les photos de ton dernier voyage avec l'envie de scraper ta cote de crédit en te bookant un voyage que tu ne peux pas te payer.


7. Les fins de mois se terminent avec trop de repas à base de pâtes.

Les pâtes, on s'entend que c'est pas cher pantoute et que c'est souvent la seule chose que tu peux te permettre d'acheter à l'épicerie quand tu as mal planifier ton budget et quand t'as fini par dépenser de l'argent dans des futilités auxquelles tu ne pouvais tout simplement pas résister...


8. Tu rêves d'une job qui est mieux payée.

Jusqu'à ce que tu te souviennes que tu es encore étudiante, que t'as clairement pas encore une qualification quelconque qui justifierait une augmentation salariale et que ça te tente pas de te trémousser devant plein de gens pour te faire de l'argent!


9. Dès que tu vois un article pour gens pauvres, tu ne peux pas t'empêcher de cliquer dessus.

Des applications à télécharger pour te faire de l'argent sans effort, des jobs bien payées qui ne nécessitent pas d'études supérieures, des activités gratuites ou pas dispendieuses... Ces articles-là, c'est un peu comme un gros morceau de gâteau surmonté d'une boule de crème glacée au chocolat quand tu es dans ta semaine : t'es tout simplement incapable d'y résister.


10. Le temps des fêtes est le pire cauchemar pour toi.

Parce que tout le monde va te juger (en silence) à cause de tes cadeaux qui sont clairement pas aussi hots que ceux de ta sœur...

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications