Le secondaire: Les filles commencent à avoir un peu de barbe et les gars, leurs premières règles (je me suis trompée de façon volontaire, c'est ÇA la blague!). Et c'est à ce moment que je fais peur à environ 1 000 jeunes filles et jeunes hommes. Non, mon gars. Ne va pas voir tes parents ce soir pour leur demander quand est-ce que tu vas aller acheter ta première boîte de tampons. Je dis un peu de la merde.

En vrai, au secondaire, dans ton groupe d'amis(es), sur les dix, il y en a seulement un ou une qui a une voiture et...c'est même pas TANT ton ami, tu veux juste des lifts! (Ok, j'exagère UN PEU). Plus tu vas avancer dans les années, plus tu vas avoir envie d'aller dans les bars au lieu de faire tes devoirs. Bourrés d'hormones et de testostérone, le secondaire, c'est ce moment de notre vie où des choses nous rendent nostalgiques.

1. Les galettes de la "café"

Premièrement, il y a plusieurs façons de dire le mot "cafétéria", quand tu es au secondaire. Il y a "caf" (pour ceux qui sont moins bons en français, on peut dire "caffff" parce que "cafétéria", ça prend 3 "F" ou 4 "F", dont?).

Sinon, il y a "café", si tu es du type moins pressé pour dire tes mots. Peu importe, les galettes de la cafétéria, c'est la vie. Elles sont aussi nourrissantes qu'un verre d'eau, mais ô combien meilleures au goût!


2. Faire des tours (se promener dans l'école)

Ça nous prenait des maudits bons souliers parce que le matin et le midi, aux pauses, des tours dans l'école on en faisait minimum 5 000...par jour. Mais des bons souliers, au secondaire, c'pas ça que tu veux. Tu veux juste des beaux souliers, point. Se promener dans l'école, potiner avec ton ami(e) et regarder les autres, c'est tu pas la belle vie!


3. Avoir "ÉDUC + ART PLASTIQUE" un vendredi après-midi

Ça, c'est un événement qui arrive RAREMENT. Terminer sa semaine d'école et commencer sa fin de semaine avec, comme cours, éducation physique et art plastique, WOUT WOUT! Si tu es chanceux et que les planètes s'alignent, tu vas avoir le même horaire, mais un jeudi...avec une pédagogique le lendemain.


4. Le mot ''récupération''

Au secondaire, ce mot-là, tu l'utilises quand tu es mauvais dans une matière. À mon âge, ''récupération'', c'est après avoir fait l'amour 2 minutes.


5. Le midi, courir pour aller à la cafétéria

Je te confirme que dès la fin de ton secondaire, quand la cloche de midi sonnera, tu ne verras plus JAMAIS personne courir pour arriver en premier à la cafétéria. Je suppose qu'une fois devenus adultes, ces mêmes gens courent pour arriver les premiers à la caisse, à l'épicerie.


6. Imiter mes profs

Qui n'a jamais pris un vilain plaisir à imiter ses professeurs? Il y en a toujours un qui parle drôlement, qui fait un bruit bizarre ou qui se gratte la poche devant tout le monde. Un prof, c'est inspirant. Cessez de les épuiser avec vos coupures!


7. Décorer son agenda

Ok. L'agenda. Je pense que je ne dormais pas de la nuit, la veille de la rentrée, juste parce que j'avais hâte de voir l'agenda, la trouver laide et la remplir de collants de skate, de snow et de marques Roxy/Billabong/Obey. J'étais la Jean Airoldi de l'agenda.


8. Voter pour le président de l'école

C'était beaucoup plus facile que de voter pour un parti politique. Ton nom est cool et tu envisages que l'école serve encore des frites pour  dîner? Tu me sembles un candidat sérieux.


9. Avoir hâte à la rentrée

Le soir, je préparais mon kit de la rentrée. Un chandail et des pantalons que j'avais magasiné, préalablement, avec les goûts douteux d'une adolescente.


10. Avoir son premier vrai kick

Quand j'avais 7 ans, je "trippais" fort sur Simba, dans ''Le roi Lion''. Vu d'même, enfant, j'étais zoophile et hétéro.

Au secondaire, attention attention, tu deviens bien plus mature. J'ai donc eu mon premier p'tit kick, une fille de mon école. C'était secret, qu'est-ce que tu penses!?

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications