Ayant baigné un peu dans le milieu et possédant un réseau assez large d'amis cuisiniers, je peux vous dire que la réalité est différente de l'autre côté du passe-plat. Tu penses peut-être que c'est leur sideline mais pour beaucoup, c'est une carrière. Message aux restaurateurs et clients: s'il n'y avait pas une brigade qui se tient en arrière des plats que vous mangez, ça fermerait dans le temps de le dire.

On débarque des émissions de cuisine à la « Signé M » que t'écoutes sur Zeste en te proclamant chef (oui, j'aime ça aussi), on est ailleurs. C'est une autre game complètement et c'est loin d'être aussi simple qu'on le pense. Aujourd'hui, j'entre dans leur cuisine et je parle en leur nom, question de se conscientiser un peu!

1.  Des « crisseux d'assiettes » ?

Ça dépend de chaque resto, mais je ne m'adresse pas à ceux qui n'aiment pas leur job. Leur fonction c'est pas juste de mettre de la bouffe dans une assiette et leur shift dure pas juste 2 heures le temps d'un rush. De la préparation jusqu'au service, il faut qu'ils soient organisés et doivent assurer une qualité.


2. « Même si tu restes dans ma face, ton assiette sortira pas plus vite! »

Les serveurs qui te jasent de leur fin de semaine pendant que les bills de commandes sortent par pelletées, c'est non. Ta seule table est peut-être entrain de sirotter leur vin, mais eux, y'en ont pas juste une. Va astiquer des ustensiles, y'a toujours de la job à faire dans un resto si tu t'emmerdes.


3. C'est ton collègue, pas ton esclave!

T'es serveuse depuis une coupe de mois et de jaser aux cuisiniers ne t'est jamais passé par la tête? C'est quand même eux qui vont te faire ton staff lunch avec le sourire donc un bonjour te tuera pas. Quick tip: l'équipe s'arrête pas aux busboy, hôtesses et serveur(se)s.


4. C'est pas du 9 à 5

Une cuisine, ça ferme tard. Soyons logique, ce sera jamais une job de 9 à 5. Aux dames qui auraient dans l'idée de dater un cook, va falloir vous y faire, il sera peut-être pas là le soir en rentrant.


5. Rentabiliser les produits

Ce n'est pas juste de cuisiner, c'est de savoir gérer les produits que tu utilises aussi et de savoir les rentabiliser. Avec du bouillon de poulet, dans ta tête, tu peux faire une recette? Ils en font 4. Un bon cuisinier ne gaspille pas et respecte son produit.


6. RESPECT au plongeur!

Si y'était pas là, y'a rien qui marcherait et la brigade de cuisine le sait. Peut-on en dire autant de l'équipe de service? Encore une fois, ça dépend. Je sais simplement qu'une brigade ça se tient et qu'il a beau avoir la pire job de la gang, c'est le plus important.


7. « Faire le remplissage, ça te tentait pas? »

Ils ne sont pas tous irréprochables et comme dans chaque équipe, y'en a qui tournent les coins ronds! T'es pressé de t'en aller? Arrête de chialer tu perds du temps. Ce serait bien que celui qui rentre demain matin pour faire la prep veuille pas te mettre sur sa black list.


8. Tu as tes plats « chouchoux »

T'as pas nécessairement le dernier mot sur ce qui se retrouve sur la carte mais t'enlèverais clairement un ou deux plats! Le proprio pense que sa nouvelle poutine aux rognons va révolutionner son restaurant? Toi t'as juste honte de servir ça à tes clients et ça te fait royal suer de la préparer.


9. Un salaire de crève-faim

T'es payé 11$, brut! Ceux en dessous des hottes ont pas de tip mais il serait peut-être temps d'y penser avec toute la charge de travail qu'ils ont en plus de considérer les conditions de travail dans lesquelles ils opèrent. Merci aux serveuses qui la ramènent avec leur 500 piasses de tip!


10. Faut pas être susceptible

Si ton chef te traite d'imbécile parce que ton assiette ressemble au dessin qu'un enfant de 4 ans aurait fait avec ses pieds, ça veut pas dire que t'es un humain de moindre qualité. Dans 5 minutes il s'en rappellera pas. Le shift continue, va pas pleurer, t'as pas le temps.


Plus de cette auteure:

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications