Dimanche matin, 10h. Tu viens de te réveiller après ta soirée de la veille. T'as jamais autant bu de ta vie, et le mal de tête que tu ressens te le prouve. T'as la gueule de bois, t'es hangover, t'es lendemain de veille. Appelle-ça comme tu veux, mais tu sais que t'es pas dans ta meilleure forme. L'alcool a fait de toi son esclave. T'es zombie, t'es au ralenti et tu te sens pas très bien. Le plus beau dans tout ça ? Tu travailles dans trois heures. YES! #fml

Si t'as déjà été hangover au moins une fois dans ta vie, tu auras probablement expérimenté l'un de ces 10 types de lendemain de veille : 

1. La crise existentielle

«Mon dieu, qu'est-ce que j'ai fait?». Ça, c'est toi, le lendemain.

Tu commences lentement à te remémorer de la soirée de la veille. T'as fait des folies, ça c'est clair. Attends... où sont tes sous-vêtements ? Tu as probablement parlé trop fort, ou trop ... tout court. Dit et fait des choses que tu regrettes. Frenché ton ex (aouch) ou des niaiseries du genre. Bref, c'est le type de hangover dans lequel tu regrettes toute ta soirée de la veille et que tu te trouves lamentable et shitty. Inquiète-toi pas, on a tous déjà eu ce type de lendemain de veille.


2. Le «j'suis pas parlable»

«Ne me parlez pas».

Le type de hangover où tout, mais littéralement TOUT te fait chier. Les gens respirent trop fort, les arbres font trop de bruit, et y'a trop de monde sur ton chemin. T'as l'impression que ta tête va exploser, t'as mal partout, t'as probablement un resting bitch face en ce moment mais tu t'en fous. Bref, FUCK TOUTE.


3. La fois où t'as pensé mourir

«Tiens mes cheveux pendant que je vomis.»

Ça dit tout, n'est-ce pas ? Hier, t'as trop bu. Mais pas juste un verre de trop... plutôt comme 4 bouteilles de trop. La nausée, la migraine, les sueurs froides et chaudes. Bref, t'as juste l'impression que tu vas mourir. La toilette et toi, vous vous êtes rapprochées durant la nuit. Trop. Cute.


4. Le trip de bouffe

«J'vais te prendre un trio hamburger double avec un milkshake. Remplace la frite par deux poutines, stp.»

T'as besoin de beaucoup, beaucoup de junk food pour kick out ce hangover de ton système. T'as l'estomac tellement à l'envers que tu pourrais dévaliser le McDo ET le Tim Hortons en un instant. Tu te sens comme une poubelle vivante, parce que tu manges juste de la merde. Mais ça fait te fait tellement de bien. Tu manges comme un gros porc. 2 minutes plus tard, tu te plains d'avoir faim, alors tu continues à manger. 5 minutes après, le mal de coeur arrive. Et c'est comme ça, toute la journée.


5. Encore saoul

«J'me sens vraaaaiment bien présentement!!!»

Ça, c'est toi qui est encore saoul de la veille. T'as probablement arrêté de boire aux petites heures du matin, ce qui explique ton état. Heureusement (ou malheureusement), t'as aucune idée de ce qui t'attend dans les prochaines heures... Ouf.


6. Le black-out

«J'me rappelle de rien.»

T'as tellement bu que t'as oublié le reste de ta soirée après 9h. Tu dois te fier à ton snapchat story et aux photos dans ton cell pour te rappeler de ce qui s'est passé la veille ! Tu sais que c'était une belle soirée quand tu t'en rappelles pas ! Ah, alcool, quand tu nous tiens...


7. Les blessures de guerre

«D'où ça vient, ces bleus-là?»

Tu sais pas trop comment c'est arrivé, mais t'as plusieurs, plusieurs bleus et bobos qui sortent de nulle part. T'as aucune idée de comment tu t'es fait ça. Probablement en grimpant la clôture dans cette ruelle douteuse...


8. Le walk of shame

Celle-là, elle nous est toute déjà arrivé. Si ce n'est pas encore le cas, inquiète-toi pas... Ça s'en vient. Un jour ou l'autre, tu vas expérimenter le fameux walk of shame. Quand tu sors du lit de cet inconnu, tôt le lendemain, chaussures à la main parce que t'as trop mal aux pieds, dans les mêmes vêtements que la veille. Tu sais pas trop si tu te sens honteuse ou pas d'avoir fini dans le lit de ce dude mais... Ce qui est fait est fait. T'as faim, t'as mal dormi, t'es fatiguée pis t'es probablement encore un peu saoule... Mais oh mon dieu, quelle belle nuit.


9. «Meilleure. Soirée. Ever.»

«NO RAGRETS!»

T'as eu la meilleure soirée de ta vie, hangover inclus. C'était fou malade mental ! T'as dansé toute la nuit, bu comme un trou, et t'as aucun regret. Oui, t'as mal à la tête pis toute mais... Ça vaut ben ça, après la soirée de fou que t'as eu. Si ton corps te le permettait, tu recommencerais ça dès ce soir ! Ton porte-feuille a un peu mal mais... Maudit que ça en a valu la peine. À quand la prochaine fois ?


10. «Je ne boirai plus jamais de ma vie!»

Un mot : LOL. Tu dis ça à chaque fois que tu bois trop. Tu regrettes, tu te dis que plus jamais tu ne boiras. Jusqu'à la semaine prochaine.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications