Ça fait un bon moment que vous êtes ensemble maintenant et vous êtes toujours l’un chez l’autre. L’idée de la colocation vous est donc venue en tête et vous avez commencé à en jaser, sans rien concrétiser.


À lire également :


Habiter avec une personne qu’on aime, ça semble toujours super excitant, mais c’est rarement comme on le croit. Penser qu’habiter avec ton chum va se résumer à se coller devant la télé et s’embrasser (ou plus) en cuisinant, c’est pas mal vivre sur un nuage. Tu n’as qu’à penser à ta meilleure amie avec qui tu as toujours rêvé d’habiter, mais qui te rend folle après deux semaines de cohabitation en voyage... ça peut être similaire. 

Les signes que t’es pas prête à déménager avec ton chum sont assez flagrants, et vraiment pas négligeables : 

1. Vous êtes encore dans votre phase bonbon des débuts de relation.

Tout est beau, tout est rose, il ne t’a jamais déçu et vous ne vous êtes jamais chicané. Vivre avec quelqu’un alors que tu ne connais pas encore ses pires défauts, c’est la guerre assurée. Vous devez avoir appris à aimer vos faiblesses et bien vivre avec, pas les découvrir sous le même toit.


2. Vous pensez le faire parce que c’est avantageux financièrement. 

Évidemment que c’est avantageux financièrement. Avoir une coloc l’est aussi. Quand tu penses à déménager avec ta douce moitié, tu penses à ton chum qui va t’aider à poser des tablettes et faire le lavage? Si tu penses plus au côté utilitaire qu’aux avantages tangibles comme pouvoir t’endormir dans ses bras et te réveiller à ses côtés, c’est mauvais signe.


3. Tu penses que ça va solidifier votre couple.

Premièrement, si t’as besoin de quelque chose pour solidifier ton couple, pense à une activité où vous pourrez discuter, ou à faire des petites attentions à ton chum. Pas déménager. Forcer votre relation à cause d’un espace commun ne va rien régler. C’est comme avoir un enfant parce que le couple va mal. C’est non ça. Ta relation doit être au top de sa force pour emménager ensemble.


4. Tu ne te vois pas passer le reste de tes jours avec cette personne.

Tu crois au mariage, mais peut-être pas avec lui. Ouch. Pourquoi vivre avec lui. Si tu ne te vois pas à très long terme avec cette personne et tu décides de vivre avec, la rupture (éventuelle, on va se le dire) sera juste beaucoup plus douloureuse et compliquée.


5. Il y a encore de la gêne dans votre relation.

Tu n’arrives pas à coucher avec lui les lumières allumées, tu es maquillée en tout temps et tu vis dans un monde de caca papillon : ça regarde mal. Ton chum est peut-être le genre de personne qui va décider d’aller aux toilettes pendant que t’es dans la douche et vouloir se brosser les dents pendant que t’es aux toilettes parce que lui s’en fout totalement. Si t’es pas encore à l’aise, c’est peut-être un signe que vous devriez laisser un peu de temps passer.


6. Tu ne peux pas supporter ses amis. 

Tu peux les supporter qu’à petite dose, mais l’idée de les avoir dans ton salon qui crie devant la partie de hockey pendant 3 heures te fait grincer des dents. Mauvaise nouvelle pour toi : si tu décides d’habiter avec lui, il va venir en duo avec son meilleur ami qui ouvre ton frigo et se sert comme si c’était chez lui et laisse toujours traîner ses bouchons de bière.


7. Vos vacances à Cuba étaient un désastre.

Tu voulais faire la grasse matinée et il voulait se lever à 8 h pour avoir une journée productive et profiter du soleil. Il se laissait traîner partout et ne se fiait qu’à ton organisation et ça te rendait folle. Si votre voyage de seulement une semaine à cohabiter a été un désastre, imagine vivre ça 24/24!


8. Tu penses que déménager avec va vous permettre de vous voir plus souvent.

Théoriquement oui, mais votre temps de qualité ensemble ne sera pas décuplé. Tu vas être aussi occupée qu’avant, et il va continuer à faire de l’overtime et rentrer tard. Ça peut même être une source de frustration de constater qu’il n’a pas plus envie de faire d’activité avec toi le mardi soir alors qu’il rentre de son quart de 12 h et qu’il est brûlé. 

 


9. T’as jamais été en appart et eu à faire ton lavage toi-même.

Ça paraît drôle, mais selon plusieurs cultures ou mentalités les enfants restent chez les parents jusqu’à ce qu’ils trouvent la personne qu’ils veulent marier. Si t’es habitué que tes parents fassent tes repas et que tu n’as jamais su faire ton lavage, il y a des chances qu’il y ait des petites frictions dans ton couple. 

Être jeune, pauvre et indépendant au moins une fois ça aide pas mal la débrouillardise.


10. Vous n’êtes pas stable financièrement. 

Vous attendez trop souvent le jour de paye et vous n’avez aucune économie. Un de vous n’est pas encore casé dans la vie et l’autre ne pourrait pas le couvrir s’il arrivait quelque chose. Si vous n’êtes pas capables d’assumer toutes vos dépenses avec facilité, il se peut que la colocation crée des frictions.


11. Tu n’es pas prête à faire des sacrifices.

Ton espace personnel est important pour toi et t’aurais de la misère à partager tes biens. Ça part mal. Tu dois t’attendre à ce que ce qui est à toi devienne à lui aussi. Tu vas aussi devoir accepter qu’il pose son cadre de hockey sur le mur. Ce n’est pas chez toi, c’est chez vous.


12. Vous êtes trop fusionnels.

Vous êtes toujours collés à vous embrasser et vous écoutez la télévision un par dessus l’autre. Tu n’arrives pas à passer une nuit entière sans lui et vous vivez le parfait bonheur. Tu crois donc que la colocation va être parfaite. Non. Vous allez juste vous transformer en couple de zombies qui n’a plus aucune interaction sociale pendant trop longtemps. Et un jour ça va se faner. Tu es mieux d’attendre que cette phase passe et de gagner en indépendance avant de vivre avec une personne.

S’ennuyer de l’autre, c’est bon aussi. 


À lire également: 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications