Faut que je vous l'avoue : j'ai pas mal toujours été une fille assez naïve. Avec le temps, je m'améliore j'vous jure, mais lorsque j'étais plus jeune, c'en était même pas drôle. On m'a fait croire des dizaines et des dizaines d'histoires, et mon frère et ma sœur n'arrêtaient pas de me jouer des tours en trouvant ça beeeen drôle.

C'est normal d'être naïf lorsqu'on est jeune. C'est cute, même! Cette naïveté qui nous fait croire au Père Noël et à la fée des dents si facilement, j'suis contente de l'avoir eue. Pis j'suis quand même contente de l'avoir gardée un peu. Avec le temps, j'ai (heureusement) quand même réalisé beaucoup de choses qui n'avaient aucun sens, mais que j'ai cru dur comme fer à une certaine époque.

J'vous ouvre mon journal intime et j'vous laisse connaître ces quelques moments de naïveté. Vous, vous croyiez à quoi quand vous étiez plus jeunes?

1. Je croyais vraiment que les personnages de Ramdam s'adressaient à moi.

Ils me regardaient tous et me disaient ce qu'ils pensaient. En tant que bonne personne, moi, j'croyais qu'ils se confiaient.


2. À l'adolescence, je croyais vraiment que mes parents ne savaient pas quand j'étais saoule/hangover.

J'croyais vraiment agir normalement, à parler super sérieusement en revenant de chez mon-amie-qui-avait-mauvaise-influence-sur-moi selon eux. Ou me réveiller le lendemain, aller à la salle de bain pour être malade et faire comme si de rien n'était en sortant. ALLÔ, eux aussi, ils ont été jeunes.


3. Je croyais que j'allais me marier et finir mes jours avec mon chum de maternelle.

Mon cœur s'est brisé quand il a changé d'école l'année d'après.


4. Je croyais que, lorsqu'on déménageait, on amenait notre maison (par camion ou avion, au choix) jusqu'à notre nouveau terrain.

Pas de nouvelles résidences. Tout le monde garde celle qui leur a été attribuée au début et on déménage littéralement le tout jusqu'à notre nouveau lieu d'habitation.

Mon rêve s'est brisé lorsque j'ai déménagé à 11 ans.


5. Je croyais vraiment que j'avais mes chances avec Benjamin dans Mixmania.

C'était mon boy. Il m'aimait, à travers l'écran.


6. Ou que j'allais faire partie de la prochaine édition de Mixmania quand j'allais avoir l'âge minimal.

(Mais j'ai débarqué de mon rêve quand la deuxième édition est arrivée.)


7. Je croyais qu'à vingt cinq ans, j'allais être une madame avec un amoureux, une maison et une bonne job.

HAHAHAHAHAHA. Est bonne.


8. Je croyais que Carl "Le Cat" Charest était fuuuuucking chaud.

J'regarde des épisodes maintenant, pis tsé y'est nice/drôle/populaire, mais y'était loin d'être l'homme le plus chaud au monde. Y'aurait jamais fait le Summum, mettons.


9. Je croyais qu'avoir une voisine avec une piscine était la meilleure nouvelle de l'été.

J'ai vraiment été la petite fille la plus chanceuse du monde, en plus, jusqu'à mon adolescence dans les deux maisons dans lesquelles j'ai vécu, ma voisine/meilleure amie avait une piscine chez elle. PARTY (chips/liqueur).


10. J'croyais que, lorsqu'on dépassait une voiture, sur la route, on allait foncer dans une autre qui venait en sens contraire.

C'est peut-être pas clair, mais en gros, la notion qu'il y avait plusieurs voix sur la route n'était pas bien comprise. J'croyais qu'on se dirigeait un peu vers la mort lorsque mon père conduisait vite. Le fait qu'à chaque fois, on s'en sortait intact me gardait bouche-bée probablement vraiment beaucoup, aussi.


11. J'croyais que le vagin, c'était le pubis.

Ben non, j'ai fini par me découvrir pis comprendre la différence, t'sais!


12. J'croyais que j'allais encore aller voir les Backstreet Boys en show dans 20 ans.

Un groupe qui se sépare? IMPOSSIBLE, voyons. J'croyais pas non plus que mes goût musicaux allaient changer. Simple Plan, Les Backstreet Boys et les Spice Girls foreverrrrrrr,


13. J'croyais que je pouvais vraiment parler avec les animaux.

Consciemment, je savais que mon chat ne parlait pas. Mais j'imaginais tellement fort que ça se pouvait que j'y croyais. Surtout quand je voyais que Salem, le chat de Sabrina l'apprentie sorcière, parlait lui aussi.


14. Ah pis je croyais aussi parler avec mes barbies.

J'avais une graaaaande imagination, disons-le.


15. J'croyais que quand une toune jouait à la radio, le vidéoclip jouait à la télé en même temps.

Ma déception à chaque fois que j'ouvrais la télé à Musique Plus...

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications