On connait tous l'histoire. Dans nos vies extraordinaires de jeunes montréalais, l'argent est toujours un sujet délicat. Passé le 15 du mois, il y a toujours ce petit moment d'angoisse quand on entre son code de carte de débit dans la machine, espérant que la transaction passera. Il y a toujours cette incapacité chronique à regarder régulièrement ses comptes en ligne, par peur d'une crise de panique. Parce que la vie montréalaise a un coût.

Justement, on te propose ici quelques petits hacks afin qu'il te reste enfin un peu (ou beaucoup) de fonds même le 30 du mois. Pour que tu puisses enfin t'offrir ce concert, ce tatouage ou ce voyage dont tu rêves tant, ou juste profiter plus du mois suivant. Et aussi parce qu'à Montréal, faire des économies est en réalité beaucoup plus facile qu'on pourrait le penser.


1. Apprend la survie

Si tu es vraiment sur le carreau, pense utile. Un peu comme un candidat de Pékin Express qui doit survivre avec un euro par jour. Il faut donc éliminer les dépenses superflues, et parfois, il va falloir faire du sérieux lavage de cerveau. Car non, tu n'as pas besoin de rentrer dans ce dépanneur pour t'acheter de la crème glacée.

Non, tu n'as pas besoin d'un énième shampooing, juste parce qu'il sent super bon. Tu n'as pas besoin de cette pizza géante que tu viens de commander. Il faut penser besoins vitaux et économies sur le long terme. Ah c'est peut-être aussi le moment parfait pour arrêter de fumer. Tu béniras cette période d'ascèse à la fin du mois !


2. Dépense moins pour ta bouffe

Rassure-toi, il est quand même possible de se faire plaisir à petits prix dans cette ville. La meilleure solution restant de se faire inviter au restaurant (par un date, par ses amis), mais cela requiert souvent une certaine expertise en relations sociales. Si tu n'as pas le goût de faire des efforts, opte pour d'autres options : il y a plein de restaurants à Montréal où tu peux manger pour moins de 10$ (le Cinko par exemple, où tous les plats sont à 5 dollars). Bon à savoir : certains restos baissent le prix de leurs menus après une certaine heure le soir (Leméac par exemple). Et si c'est ta fête, encore mieux : tu auras un repas gratuit dans ces places.

Côté épicerie, on ne peut que te conseiller de faire le plein dans les petits marchés, souvent beaucoup moins cher que les magasins, ou d'aller un peu en dehors du centre-ville (plus on s'éloigne de la montagne, moins les prix sont chers dans les épiceries en réalité). Tu peux aussi tenter ta chance dans certaines boulangeries en fin de journée, qui donne leurs invendus aux réclamants.


3. L'important, c'est boire pour pas cher

Oui, parce que faire attention à son budget ne veut pas forcément dire éviter l'alcool. Ça ne serait vraiment pas drôle. Il va juste falloir réviser un peu tes standards. Au lieu de choisir un vin fancy à la SAQ, il va falloir opter pour la 10.1, une bière cheap et peu raffinée, mais qui a l'avantage de te soûler rapidement. Rendement optimal. C'est aussi le moment pour profiter des happy hour les plus avantageux de la ville (ou de la bière du Café Campus), de partager des pichets dans des bars abordables avec tes amis ou de faire tes cocktails toi-même.


4. Profite de Montréal gratuitement

Heureusement, il est plus que possible de profiter de Montréal sans dépenser un seul sou, et surtout l'été. Une après-midi de détente aux Tam-tams du Mont-Royal ou dans l'un des beaux parcs de la ville, un tour sur les balançoires musicales de Places des Arts, ou même une virée dans certains musées gratuite (au Musée RedPath, au musée des beaux arts le mercredi soir, au centre canadien d'architecture le jeudi après 17h30).


5. Réduit tes dépenses mensuelles

C'est le moment de se poser les vraies questions. As-tu vraiment besoin de ton abonnement téléphonique? Ou de ta carte opus ? Une ou deux petites semaines de test sont à envisager sérieusement, quand on calcule l'argent que ça te permettrait de gagner. En plus l'été, il n'y a rien de plus agréable que de marcher ou de prendre son vélo pour faire ses déplacements (sauf si tu habites à l'autre bout de l'île).


6. Quelque fois, il faut surtout être radin

L'art de sauver ton argent dépend surtout de ta capacité à être radin de temps en temps. Il faut savoir dire non aux invitations les plus tentantes, à tes amis encore plus fauchés que toi qui auraient besoin d'une avance, et surtout maîtriser la chasse aux deals. Pour ça, tu as Groupon, mais aussi d'autres opportunités cachées : les coins clearance des pharmacies et autres magasins devraient rapidement devenir tes meilleurs amis. Pour ce qui est de t'habiller, tu peux aller faire un tour dans les friperies les plus cools de la ville, ou sur certains groupes Facebook de troc ou vide dressing.

Bonne chance, tu es CAPABLE !

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications