Y'en a qui sortent dans les bars les jeudis soirs. Moi j'reste chez nous pis j'allume ma tivi pour écouter LA nouvelle émission de télé-réalité diffusée sur les ondes de Musique Plus : Barmaids.

J'ai écouté les deux premiers épisodes y'a un bout, toute seule dans mon lit. J'voulais quand même pas infliger cette souffrance à quelqu'un d'autre : je suis une bonne amie.

Honnêtement, c'était aussi pénible que ce à quoi je m'attendais. J'pense pas que c'est la meilleure émission pour dépeindre le dur travail des barmaids au Québec. Mais bon, je l'écoute pareil parce que j'adore juger les gens. #noshame2017

Voici donc 6 moments qui m'ont rendus mal à l'aise durant mon écoute du 3e épisode de Barmaids :

Crédit photo - Noovo

La date Tinder de Marilyne au parc

J'dois avouer que c'était plutôt intéressant de voir le déroulement de leur première date à la caméra. En tant que téléspectateur, ça m'a beaucoup plu. Par contre, y'a un truc que j'ai pas compris...

Comment est-ce que tu peux rencontrer un gars pour la première fois et affirmer qu'il va être un bon père? Je juge pas là, j'me pose juste la question. Explique-moi ça, please.


Crédit photo - Noovo

Marilyne a besoin d'être drillée

Elle l'a clairement dit. Elle a une forte libido et quand elle est en couple, il faut savoir la satisfaire. Les gars, vous aurez été avertis.

On espère qu'elle et Joël se soient revus après leur première date pour qu'il lui montre à quel point il a les mains agiles comme il le prétendait si bien...


via @sandrinediiamond

Sandrine qui parle de son premier tattoo

Je m'attendais au classique tatouage d'oiseaux en envol ben cute sur l'épaule. Mais quand elle a dit que son premier tattoo était un diamant et qu'elle l'a eu à 15 ans... Mettons que j'étais pas impressionnée. Mais quand ensuite elle a dit qu'elle se l'était fait faire sur le sein, alors là...

J'voulais qu'on me regarde les seins.

M-a-l-a-i-s-e.

Au moins ses autres tattoos sont super beaux et bien faits! C'est déjà ça.


via @elianevrlt

Le photoshoot d'Éliane

J'suis un stéréotype : la p'tite fille blonde avec les seins refaits. [...] Même si je me fais refaire les seins encore plus gros, ils seront jamais assez gros. C'est la féminité pour moi.

Bon. Je vais le dire : t'as pas besoin d'avoir de gros seins pour être féminine, je te l'assure. Tant mieux si pour toi une forte poitrine est synonyme de féminité... Sauf que la femme aux petits seins ou celle à la poitrine « normale » est toute aussi féminine que celle aux grosses boules. #justsaying


Crédits photos - Noovo

Le body tape au party full moon

Please, faites en sorte que le tape électrique sur le corps nu des femmes ne devienne pas la nouvelle tendance mode 2017. Je serais si mal à l'aise. Pis j'saurais pas trop où regarder non plus, mettons...

Quoique ça doit vraiment coûter moins cher en magasinage... Éliane en serait ravie.


La bataille sur la piste de danse

Un mot : wow. Honnêtement, j'étais à la fois mal à l'aise et stressée pour Marilyne. La job de barmaid a vraiment pas l'air facile et dans des moments de tension comme ça, il faut être en mesure de bien gérer le stress et de ne pas paniquer. Good job, girl.

On a déjà hâte aux prochains épisodes... lol.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications