Il n’y a rien de plus beau dans le monde que l’innocence d’un enfant. Parfois, j’entends les gens dire des choses comme : « J’aimerais revivre mon adolescence avec les connaissances que j’ai maintenant. Les choses seraient tellement différentes aujourd’hui... » Oui, mais non. Moi, jamais je ne souhaiterais faire ça. Peut-être que j’aurais mieux réussis dans la vie, sans hésitation même, mais la beauté de l’enfance et l’adolescence c’est l’innocence qui vient avec. 

— À lire également : Ce que sont devenues les célébrités qui faisaient battre ton cœur dans les 90's

Ce qui a rendu ton adolescence si jolie, c’est toutes ces premières fois, mais surtout toutes les émotions reliées à ces premières fois. C’est croire à l’amour parce que tu n’as jamais eu le cœur brisé, c’est croire au succès parce que tu n’as jamais vécu de grandes déceptions. 

Parfois, je pense à la légèreté à laquelle je prenais les choses dans le temps, et j’envie la petite fille que j’étais. J’aimerais, juste un instant, que la petite moi de 11 ans me résonne et me parle de sa vision du monde, parce qu’elle était franchement plus belle. 

Il y a 7 pensées que j’avais il y a 15 ans, que je donnerais tout pour avoir aujourd’hui.

1. Tous tes rêves sont possibles. 

Quand on est jeune, on nous dit que tout est possible avec de la volonté dans la vie. En grandissant, on frappe des murs. On réalise que c’est plus dur qu’on pense avoir la carrière de nos rêves. Que des fois, l’argent prend le dessus sur les passions. À ce jour, des fois c’est dur de penser que tout est possible, mais au plus profond de moi je le sais que ça vaut la peine de bûcher dans la vie pour vivre ses rêves.


2. Tu vas trouver le grand amour. 

La petite fille de 11 ans que j’étais croyait sincèrement qu’à 25 ans, je serais mariée, avec une maison, un mari formidable, un chien et un bébé dans le bedon. Ouais... non. La beauté de la vision de l’amour des jeunes, c’est qu’ils n’ont pas encore été brisés. Et quand je dis brisé, je veux plutôt dire réduit en miettes et même en cendres. Après avoir vécu une immense peine d’amour, notre vision de l’amour change. Je donnerais tout pour ravoir cette belle vision de l’amour parfait. Pourquoi n’existerait-il pas, ce bel amour absolu?


3. Fais confiance en ceux que tu aimes. 

La confiance, c’est tellement facile à donner quand personne ne l’a encore trahie bin comme il faut.  La vision de la confiance d'un enfant vs celle d'un adulte est tellement différente. Un jour, j'espère avoir cette confiance aveugle qu'on avait en les gens qu'on aime quand on était enfant.


4. Ta maman, c'est la personne la plus précieuse au monde.

Quand t'es un petit humain au primaire, tu dépends de tes parents, surtout ta mère, pour tout. En grandissant, on devient indépendant et on a tendance à oublier à quel point c'est la personne la plus précieuse du monde. Adolescent, c'est pas très cool d'être une fille à maman.

J'aimerais reculer dans le temps pour ne jamais avoir oublié ça, ne jamais lui avoir claqué la porte au visage ou raccroché la ligne au nez lors d'une discussion alors que j'étais une adolescente contre le monde. Aujourd'hui, tu dois être capable de reconnaître tout ce que cette personne a fait pour toi (en commençant par abîmer son corps). 


5. Je suis riche. 

Enfant, on se fait donner 100 $ à sa fête et on se dit: WOAH, je suis riche. La vision de l'argent change tellement en vieillissant. Quand tu dépenses 1 000$ par mois juste en loyer et en épicerie, mettons que ta version de 100 $ est vraiment différente.

Je m'ennuie un peu de ce moment où je regardais un billet d'argent et j'imaginais toutes les possibilités qu'il allait m'apporter. Je pense qu'avec tous les deals Groupons et les activités gratuites que nous offre le Québec, il y a vraiment moyen d'être riche d'expériences avec peu. Mais, aujourd'hui, j'ai la sagesse de réaliser que la richesse, c'est tellement pas monétaire. 


6. On va être amis pour la vie. 

Penser que l'amitié c'est la chose la plus précieuse du monde, c'est tellement beau comme sentiment. Jusqu'au jour où une amie change au secondaire, se fait un nouveau chum ou se tient avec du tout nouveau monde qui ne rejoint plus tes valeurs. C'est le moment où tu as réalisé que l'amitié ce n’est pas éternel. J'aimerais, à nouveau, pouvoir penser que les gens ne changeront pas, ne te décevront jamais et surtout, seront toujours là pour moi. 


7. Les adultes sont tous en total contrôle de ce qu'ils font.

Je me rappelle avoir déjà demandé à mon papa: « Comment font les adultes pour connaître tous les chemins? » Quand on embarquait dans la voiture, mon père savait toujours où on allait, et par où passer, et ça me fascinait. Enfant, on pense que les adultes sont toujours en contrôle, et prennent toujours la bonne décision. J'aimerais avoir la naïveté de croire que les adultes sont tous en contrôle et que tout le monde prend la bonne décision au bon moment.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications