Tu viens d'atteindre la vingtaine et tout ce à quoi tu peux penser c'est d'avoir ton propre espace, inviter du monde et mettre le volume à fond! Déménager en appartement à Montréal pour la première fois est une expérience que tous les gars attendent, presque autant que d'obtenir leur permis de conduire. Certains choisissent de se prendre un appartement seul, mais vraiment, qui n'a pas rêvé de déménager avec son meilleur ami?

C'est clair qu'à priori, habiter en colocation avec un ami est la situation parfaite, sauf quand votre colloque étudie pour son examen de science informatique quand vous ramenez une date Tinder à la maison, c'est là que t'aimerais vivre seul. Ouais... en vivant à Montréal, tu risques de tomber sur des personnalités différentes à chaque coloc!

1- Le bon vivant

Pour lui, le mardi est autant un bon moment que le samedi pour faire la fête! Il est toujours au courant des soirées les plus prometteuses et il connait tous les bartenders. Même s'il a l'air de toujours prendre du bon temps, il passe tous ses cours à l'université et travaille à temps partiel pour son oncle dans un café.

Par contre, ce n'est pas le gars le plus propre et tu te retrouves souvent à ramasser le salon après ses dates.


 2- Le coloc qui se plaint trop

Quand vous avez emménagé ensemble, ça semblait être la situation parfaite... Jusqu'à ce que tu découvres que c'est un maniaque de la propreté et qu'il chiale sur TOUT! Sa famille, ses amis, son professeur et même le chat du voisin.

Complètement à l'opposé de toi; apprendre à vivre avec les habitudes de tes colocs n'est pas toujours une mauvaise chose! Ça t'apprend à être patient.


 3- Le stoner

Vous vous êtes rencontré pendant la pause entre deux cours, lui, avec un joint à la main, toi, avec tes cahiers, mais ça a tout de suite cliqué!

Un bon vivant dans le cœur, il est souvent désorganisé et il va sans dire que sa chambre ressemble plus à une caverne qu'à une aire habitable.


 4- Le fils de riche

Étudiant à McGill, même si tu ne pourrais pas dire dans quel programme, il est rarement à la maison. Une situation plus que parfaite; jusqu'à ce que ses parents découvrent que la SAQ n'est pas une épicerie et coupe sa carte de crédit!


 5- Le coloc désorganisé

C'est la première fois que tu vis sans tes parents, tu fais le choix conscient de garder ton espace propre et d'être le plus à ton affaire possible, mais ton coloc choisit de faire tout le contraire et de vivre sur son sofa!

Il est souvent entre deux emplois et collecter le loyer est parfois plus compliqué qu'avec un autre. Mais qu'est-ce que tu peux y dire, c'est tellement un bon gars?!


 6- L'étudiant en échange international

Accueillir un étudiant en échange, c'est sûrement l'expérience la plus intéressante! Comme il est nouveau à Montréal, il y a tellement d'endroits à lui montrer; les bars, les restos, les partys de lofts ou l'Appartement 200! Et la poutine!

Vous êtes sûrs de passer un bon temps à essayer toutes ces nouvelles choses avec votre coloc. Et loin de sa famille, il prend toujours le temps de visiter ses proches, ce qui vous laisse un appartement libre!


 7- La fille...

Si tu te retrouves en colocation avec une fille, tu ne sais sûrement pas trop à quoi t'attendre! En toute honnêteté si ta seule expérience de cohabitation avec une femme est ta mère, t'es juste pas prêt.

La première règle, à tous coups, ne couche pas avec elle! Si tu veux de la tranquillité, ne complique pas la situation! Sauf que l'endroit où il y aura le plus de dommage, assurément, c'est la toilette; baisser le siège et laisser un extra rouleau de papier devient une seconde nature, il faut aussi dealer avec les cheveux dans le bain ou dans l'évier.

Et mets au clair les horaires de visites pour vos amis et son chum, surtout en fin de session!

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications