À toi, la fille qui a brisé mon couple. 

Je t’en ai tellement voulu. Une haine comme je n’avais jamais vécu. Qui vient te chercher par les tripes et aspire tout sentiment de bonheur en toi pour te laisser vide, sans confiance, et impuissante.

T’avais quoi de plus que moi? C’est la seule chose que je me demandais jour après jour. 


À lire aussi :


Tu m’as enlevé la chose la plus chère à mes yeux. Celui que tu considérais comme un flirt à l’époque, c’était la moitié qui me complétait, mon meilleur ami. La personne qui me rattrapait quand je tombais, mais surtout le premier numéro de téléphone que je composais quand j’apprenais une bonne nouvelle.

Tu m’as enlevé celui avec qui j’avais choisi le nom de mes futurs enfants, parce que, oui, je ne pensais pas qu’un jour ça se terminerait lui et moi. Peu importe les embûches, on s’était promis que c’était pour toujours, nous deux. Une promesse, c’est fait pour être tenu, non?

Comme j’étais naïve, avant que t’arrives.  

Pourtant, depuis que tu me l’as pris, j’ai réalisé comme la vie est belle. Notre amour était tellement fort qu’on s’était enfermé dans un cocon d’amour à en perdre la tête, à en oublier comment le monde extérieur est beau, et toutes les belles aventures que celui-ci réserve. 

Depuis qu’il est parti avec toi, je me suis retrouvée. Parce que je ne crois pas que les gens changent vraiment dans la vie. Les gens s’adaptent. Et moi, je m’étais adapté à vivre dans un monde de jalousie excessif et malsain. 

Je veux te remercier de m’avoir forcé à prendre ce recul pour voir comment il n’était plus l’homme que j’avais aimé, ou même celui que je croyais connaître. Ce gars qui me donnait des petits papillons me donnait maintenant des nausées, et me brulait à petit feu. Il avait toujours les mêmes yeux, mais ne me regardais plus de la même manière. Il avait toujours les mêmes lèvres, mais ses baisers ne goûtaient plus du tout la même chose. 

Je veux te remercier de m’avoir sauvé de ce poison qui m’envenimait peu à peu. De cette douleur que j’acceptais qu’on m’inflige par peur ou manque de courage. Menaces et manipulation, voilà ce qui m’habitait dans mon quotidien. 

Grâce à toi, j’ai pu réaliser des choses que j’avais toujours voulu faire. J’ai pu découvrir que l’amour n’avait pas besoin de faire aussi mal, et qu’être indépendante n’était pas un défaut. J’ai retrouvé ce qui me fait frissonner dans le regard d’un homme qui me désire. 

J’ai réalisé que de ne pas être fusionnel ne voulait pas dire ne pas aimer. Qu’il y avait tout type de relations et qu’aimer avait un sens différent pour chaque individu. Que la vie est tellement plus belle quand je n’ai pas besoin de demander la permission pour la vivre comme je l’entends. 

Sans toi, je serais peut-être encore dans cette relation empoisonnée. Sans toi, je me ferais peut-être encore mentir jour après jour, et je continuerais peut-être de fermer les yeux sur des choses inacceptables. 

Je veux te remercier, mais surtout m’excuser, parce que tu es maintenant la fille démunie de toute liberté que j’ai déjà été. La fille naïve qui ne réalise pas tout ce qu’elle subit, et surtout qui ne réalise pas qu’elle a perdu son rayonnement. Je veux m’excuser, parce que ça me fait un peu de peine de te savoir aussi terne. 

Rassure-toi, fille, il va te tromper aussi, la roue tourne toujours.

Et ce jour, tu remercieras la fille qui a brisé ton couple à ton tour, comme je le fais avec toi aujourd’hui.


À lire aussi :

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications