En 2008, l'ère des fuck boys n'était pas encore commencée, mais ça ne veut pas dire que ces êtres n'existaient pas. 

J'ai rencontré le mien dans un bar. Il ne m'intéressait pas du tout à première vue, mais a semblé avoir un fou coup de foudre pour moi. 

On s'est ajoutés sur Facebook et après maintes et maintes discussions, j'ai commencé à m'intéresser un petit peu à lui. J'ai finalement accepté de le revoir en l'invitant à une soirée prévue entre amies dans un bar loin de la ville. 

Nous avions loué une chambre d'hôtel et bu pas mal plus d'alcool que la consommation raisonnable recommandée par semaine. Je me souviens l'avoir trouvé pas si pire que ça finalement (premier indice que c'était pas mon homme idéal) et avoir passé une belle soirée en sa compagnie. 

On s'est revu quelques jours plus tard pour écouter un film chez lui. Les papillons n'étaient pas là pantoute, mais en tant que «jeune fille sachant pas trop ce qu'elle attend d'une relation», j'ai décidé de m'embarquer avec lui. 

Bien entendu, il avait certaines qualités: généreux de son temps, sociable, proche de sa famille, etc...qui malheureusement, n'ont pas réussi à me faire oublier l'ampleur de ses défauts. 

Après presque un an de relation, je me suis aperçue que j'étais en couple avec un gars manipulateur, qui avait des problèmes d'alcool et de mensonges compulsifs. 

C'est quand j'ai pris une pause avec lui que son ex m'a contactée. Comme pour toute rupture, je trouvais les choses difficiles, jusqu'à ce que je reçoive le fameux appel de cette fille. 

via @jessmclements

Elle m'a raconté qu'il avait continué à la voir pendant les 11 mois de notre relation. Je savais qu'il était encore en contact avec elle (non, je ne m'étais pas laissée bernée par le faux nom masculin dans son téléphone), mais je croyais que c'était simplement pour une vieille entente financière mensuelle à régler.

Il l'a pratiquement harcelée pendant 11 mois, en l'invitant à dormir chez lui dès que je n'étais pas là, en lui faisant des propositions indécentes et en l'invitant à sortir dans les bars avec ses amis quand je décidais de me coucher tôt. 

J'ai contacté le poste de police de mon quartier, car j'ai eu un peu peur de lui après certaines confessions de son ex (il continuait à se pointer chez elle, etc). 

Cette histoire a une fin heureuse: elle s'est mise en couple avec l'un de ses meilleurs amis après coup, et après cet appel téléphonique, je ne lui ai plus jamais donné de nouvelles. L'ignorance totale. Et selon moi, ya rien de pire que de se faire ignorer et de ne pas avoir la chance de se justifier. 

La morale de tout ça: quand tu ne te sens pas super in love dès les débuts, que tu te rends compte que l'autre personne te ment souvent et que tu perds toute confiance en toi dans une relation, parle-en à ton entourage. Ce type de gars ne vient pas avec une alarme rouge en pleine face pour te prévenir que ça va mal finir, alors écoute ton guts et criss le là. 

Tu devrais lire aussi: 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications