Être asiatique est une ethnicité reliée à d'innombrables stéréotypes et de blagues dans le monde. C'est toujours ben drôle et à Montréal, ce n'est pas une exception! Que tu sois née ici ou que tu sois arrivée quand tu étais jeune, si tu es une asiatique montréalaise, tu as sûrement déjà vécu tous les points suivants à maintes reprises comme moi.

Ce n'est pas du tout négatif, mais un réalité et il vaut mieux en rire! Ça ne t'affecte plus autant comme quand tu étais plus jeune. Tu as appris que l'ignorance, la curiosité ou la fascination de certains ne sont pas du tout une attaque personnelle.


1. Tu ne peux jamais quitter ton domicile sans tes cartes d'identité

Que ce soit pour sortir dans un bar ou au Couche-Tard pour simplement t'acheter de la bière, on ne peut jamais arriver sans nos cartes! Nos gênes asiatiques font en sorte qu'on a l'air beaucoup plus jeune que l'on est réellement.

Ça peut être fatiguant maintenant, mais quand on va avoir 50 ans, on va avoir l'air de 20 ans. HA!


2. Être victime des gars qui ont le « yellow fever »

Peu importe si tu es d'origine asiatique du sud, de l'est ou du sud-est, tu sais exactement de quoi il s'agit: les gars qui capotent asian.

Ils adorent les films d'arts martiaux et tu es leur petite fantaisie. Ils aiment ben ça exotique et leurs 4 dernières blondes étaient toutes asiatiques. Le pire, c'est quand ils te le disent. Gros turn off et non merci.


3. On est toutes chinoises!

« Ouais, mais, toi t'es chinoise right? » Ah, cette fameuse question qui renforce notre capacité à rire de soi (si tu n'es pas vraiment chinoise)! Quand tu leur expliques que tu viens d'un autre pays asiatique, tu reçois la fameuse réponse: « C'est toute la même affaire anyway vous vous ressembler toutes! ».

« Ouais mais, toi, tu manges avec des baguettes, non?! »


4. Se faire toucher les cheveux constamment 

« T'es donc ben chanceuse, t'es cheveux sont full lisses et longs! Coupe les jamais! »

On l'a assez expliqué. Oui, ils sont de même quand on sort de la douche et quand on se réveille. Pour nous, on ne capote pas tant. Le matin, on a soit le choix de coiffer nos cheveux lisses... ou lisses.


5. On rit de toi quand tu dis que tu es en diète

Apparemment, c'est très drôle puisqu'on est déjà toutes minces et toutes petites. Pour votre information, on le fait pour plusieurs raisons ok? Comme développer un peu de fesses, perdre de la graisse de bedaine ou simplement être en forme.


6. On s'attend à ce que tu connaisses toutes les asiatiques de Montréal 

C'est tellement drôle quand on te dit un truc du genre: « tu dois la connaître elle, elle est asiatique aussi! » Ce n'était pas voulu que ce soit mal pris, mais c'est quand même une drôle d'idée d'assumer qu'une personne connait les 160 000+ asiatiques au Québec. Toute une communauté!


7. Se faire demander si on voit bien avec nos yeux

Oui, merci et bye.

... Et non on ne voit pas en panorama. (ou peut-être! Un secret qui restera entre asiatiques.)


8. Quand t'étais jeune, t'avais le droit de rien faire

Tes parents étaient tellement sévères avec toi: pas le droit de sortir, pas le droit de copain, pas le droit de dormir chez tes amies, etc. Si tu sortais, ce n'était pas tard en tout cas! C'était tellement injuste puisque tu voyais toutes tes autres amies non-asiatiques faire tout ça. T'étais assez jalouse.

Mais, si tu avais de bonnes amies, elles habitaient quasiment chez vous!


9. On est toutes ben ben bollées!

Au secondaire et au CÉGEP, toute ta classe assumait automatiquement que tu avais 100% dans tous tes examens. On te demandais toujours tes notes ou de leur expliquer ce qu'ils ne comprenaient pas.

Si seulement ils savaient que malgré « ton intelligence supérieure » et tes parents strictes, il t'arrive aussi de procrastiner comme tout le monde. Ils ne devraient pas totalement se fier à toi.


10. Se faire demander si on mange du chien ou du chat... 

ARK, non! Il n'y a rien de pire dans ce monde que d'avoir à répondre à cette question. J'aimerais comprendre d'où vient ta croyance qu'ils servent ça à Montréal ou si tu penses que je fais mon épicerie chez Safari.


11. Ta face commence à rougir dès que tu bois un peu

Ta face ne ment pas et il est facile de savoir si tu as trop bu. Le teint de rouge augmente en même temps que le taux d'alcool dans ton système. C'est comme de la magie! Pas trop pratique en date ni à des sorties de travail.


 12. Les gens qui te demandent si tu es adoptée

« Oh wow! Tu parles dont bien le français puis l'anglais, es-tu adoptée?! » Je pense que c'est un compliment, mais je  ne suis pas à 100% sûre.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications