Je défilais mon feed Instagram ce matin, dans l'autobus pour me rendre au bureau, quand je suis tombée sur la dernière photo de Vanessa Pilon. Avec un blazer aux couleurs printanières et au maquillage on fleek, elle affichait principalement sa nouvelle coupe de cheveux fièrement faite pour le défi têtes rasées de Leucan. Et oh my god que je la trouve belle! Même si je me suis dit ensuite que mon opinion importait peu, je lui ai fait savoir en commentaire.

Pis ensuite, j'ai pensé à toutes ces autres personnes qui ne seraient pas de mon avis. Ces personnes qui la critiqueraient principalement parce qu'elles trouvent probablement qu'une femme, c'est féminin avec les cheveux longs. Une femme, c'est supposée être bien habillée, être souriante, avoir un métier sans être carriériste. Une femme, c'est supposé vouloir des enfants, vouloir se marier et avoir hâte d'avoir des petits-enfants. Une femme se doit d'être une femme telle qu'on nous l'a dit il y a de cela une décennie, t'sais.

On s'attarde à se juger soi-même et juger tout ce qui nous entoure selon les apparences, selon le rôle qu'on devrait avoir. Au lieu de se concentrer sur les ambitions, les aspirations et les nombreux accomplissements de l'animatrice, dans les prochains jours, ce seront ses cheveux qui feront parler.

Je ne sais pas si Vanessa était consciente de la vague de réflexions qu'elle allait engendrer. (Probablement que oui.) J'espère que oui. Parce que ce sont avec ce genre de réflexions qu'on peut parfois avancer, qu'on peut parfois faire avancer ceux qui nous entoure. Ce que la jeune femme de 30 ans a fait, c'est non seulement une bonne action avec Leucan, mais une bonne action de conscientisation.

Il y a bien plus important que de paraître comme ce qu'une femme devrait ressembler, selon les standards d'antan. Vanessa Pilon nous prouve depuis des années, comme des centaines d'autres femmes au Québec, qu'être fière d'être une femme vaut tout autant qu'être fière d'être un homme.

On a qu'à penser à la tenue de soirée de l'actrice Sarah-Jeanne Labrosse pour le Gala Artis dimanche dernier. Elle s'est fait critiquer par #lesgens puisqu'elle ne portait pas de robe de soirée comme les stars holywoodiennes, alors qu'elle était pourtant complètement ravissante. Quand est-ce qu'on va tous comprendre qu'il y a des milliers de façons d'être belle et que ça ne passe pas seulement par ses vêtements?

Le genre et l'apparence d'une personne ne devrait pas définir totalement ce qu'elle représente. On se doit d'être fière de soi pour la personne qu'on est, qu'on devient et qu'on espère devenir demain. On se doit d'être bien dans notre peau pour ce qu'on représente, mais non seulement par notre apparence, mais par nos opinions, nos actions et nos valeurs qu'on représente chaque jour.

J'aimerais ça qu'en 2016, ce qui deviendra cool c'est de penser (parfois) aux autres avant soi, mais surtout de ne pas avoir peur de ce que les autres penseront de nous-même. Ça pourrait être un beau défi, ça aussi, vous ne pensez pas?

Bravo Vanessa. T'es belle, et ce, non seulement grâce à ton apparence physique.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications