Mercredi le premier août, le mannequin montréalais Rick Genest, connu sous le nom de  « Zombie Boy » était retrouvé sans vie dans son appartement du Plateau Mont-Royal. Son décès est une vraie tragédie qui bouleverse le monde entier alors que l'homme à la carrière internationale, qui allait souffler sa 33e bougie la semaine prochaine, souffrait de problèmes de santé mentale.

À lire également: Le mannequin montréalais Zombie Boy retrouvé mort à 32 ans

Aujourd'hui, son nom est sur toutes les lèvres et tous veulent honorer sa mémoire. 

Sur sa page internet officielle, Rickgenest.com on peut lire sa biographie complète: « De Montréal à icône culturelle ». En mémoire de cet homme qui aura marqué l'histoire de l'industrie de la mode avec son look unique qui sort des cadres généralement dictés par cette industrie, voici un rappel des moments forts de sa vie. 

@zombieboyofficialembedded via  

Son vrai nom était Rick Stephan Genest, on le connaissait aussi sous le nom de Rico the Zombie ou Zombie Boy.

« Zombie », ça vient de ses amis qu'il a cotôyés alors qu'il vivait dans la rue, principalement dans des immeubles abandonnés comme « squeegee kid ». 

@zombieboyofficialembedded via  

Originaire de Montréal, il était complètement plongé dans la scène punk rock underground de la ville et y vivait la culture de la rue, des tatouages, des piercings, de la musique et de la mode DIY.

Alors qu'il a recouvert 90% de son corps en tatouages, pour une valeur de 20 000$, son premier tatouage remonte à ses 16 ans quand il s'est fait tatouer un Jolly Roger sur l'épaule (le signe avec la tête de mort sur le drapeau pirate).

@zombieboyofficialembedded via  

C'est à ses 19 ans qu'il a décidé de confier le projet de tapisser son corps en entier à l'artiste tatoueur montréalais Frank Lewis. 

À l'âge de 23 ans, Zombie Boy avait déjà participé à plusieurs spectacles « freak show » assez intenses comportant du feu, des lits de clous, des fils de fer, du « perçage de peau » et autres. Lui et plusieurs amis artistes ont d'ailleurs décidé de partir leur propre freak show: Lucifer’s Blasphemous Mad Macabre Torture Carnage Carnival. C'était un mélange d'action, de gore, de burlesque et de comédie. 

Une vidéo montage des highlights de cette tournée est disponible sur YouTube: 

C'est le styliste de Lady Gaga, Nicola Formichetti, qui a découvert Zombie Boy sur Internet alors qu'il est tombé sur sa parution dans le magazine Dress to Kill. En janvier 2011, Formichetti est venu à Montréal offrir un contrat à Zombie Boy pour la collection d'automne de Thierry Mugler. Il a ensuite été invité au défilé du designer à Paris, ce qui fut son premier voyage hors du pays. 

Suite à cette rencontre, sa vie a complètement changé alors que Nicola Formichetti a offert à Zombie Boy de participer au vidéoclip de Born This Way, tourné à New York. La vidéo fut un gros hit et c'est de cette manière que Zombie Boy s'est fait connaître internationalement. À ce jour, c'est plus de 2 millions de personnes qui ont vu la vidéo sur YouTube. 

Sur sa page internet, il ne dit que de beaux mots sur Lady Gaga: « Gaga was very approachable and has a great sense of humour with an unwavering work ethic. It was easy working with her and she knows how to put everyone at ease. She is a highly-skilled, intelligent and dedicated performer. »

Via ladygaga via Twitter

Lady Gaga lui a rendu hommage à l'annonce de son décès, hier, dans une publication sur Twitter

À lire aussi: Lady Gaga partage un message touchant suite à la mort du montréalais Rick Genest « Zombie Boy »

Sa carrière dans le monde de la mode a officiellement débuté à ce moment, alors qu'il a posé pour des magazines commele GQ, Vanity Fair et le Vogue Hommes Japan. 

En plus de sa carrière dans le monde de la mode, Zombie Boy s'est vu recevoir 2 records Guinness. Le plus grand nombre d'insectes tatoués sur un corps humain (178), et le plus grand nombre d'os tatoués sur un corps humain (138). 

Via Capture d'écran YouTube

En 2012, il fait beaucoup jaser alors qu'il participe à la campagne de Dermablend par L'Oréal. On le voit pour la première fois sans ses tatouages et la brillante campagne enflamme le net. Il est devenu le premier homme porte-parole de L'Oréal. 

Depuis, la célébrité a participé à plusieurs émissions télé comme Austria’s Next Top Model et Germany’s Next Top ModelOn l'a aussi vu défiler à Paris, Milan, Berlin, Prague, Varsovie, Rio, New York et Toronto en plus de le voir impliqué dans plusieurs films et vidéos musicaux, comme celui de SIKA. 

Sur sa page Internet, sa biographie se termine avec ce touchant message:

« Il croit au maintien de ses relations proches et espère qu'un jour il pourra redonner aux organisations caritatives et à ses amis de son quartier tout ce qu'ils lui ont donné. » (Traduction libre) 

Via rickgenest.com

On vous invite à visiter le site Internet officiel pour en apprendre plus sur son passage parmi nous. 

On rappelle à toute personne souffrant du mal de vivre ou connaissant une personne en détresse, que plusieurs ressources existent, comme l'Association québécoise de prévention du suicide disponible 24/24 7 jours semaine au 1 866 APPELLE (277-3553)

 

 

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications