Sign in

L'histoire a chamboulé la province : samedi 4 avril, un client frustré par les mesures de distanciation sociale d'un Walmart de Sherbrooke a happé un agent de sécurité avec sa voiture, le blessant grièvement à la tête. Alors qu'il repose toujours dans un état critique à l'hôpital, une campagne de sociofinancement a été lancée pour venir en aide à sa famille.

Âgé de 35 ans et père de cinq enfants, Philippe Jean travaillait depuis à peine une semaine comme agent de sécurité pour subvenir au besoin de sa famille, selon le Journal de Montréal

La violente agression dont il a été victime a provoqué un élan de générosité chez les Québécois. Dès le lendemain de l'incident, une campagne de sociofinancement a été lancée sur la plateforme Tiing pour soutenir la famille de Philippe Jean durant cette épreuve. 

Au moment d'écrire ces lignes, la levée de fonds a amassé plus de 155 000 $, soit 156 259 $ pour être plus exact.

L'initiative a été lancée par Aurélien Hallade, un agent de sécurité basé à Saint-Jean-sur-Richelieu. S'il ne connaissait pas Philippe Jean, il s'est senti interpellé par son histoire et a voulu venir en aide à ses proches, d'après ce qu'on peut lire sur la page Tiing. 

D'abord lancée sur un groupe Facebook d'agents de sécurité, la campagne est vite devenue virale et a attiré des dons de partout au Québec.

La famille de Philippe Jean continue de donner de ses nouvelles sur les réseaux sociaux.

Sur Facebook, sa soeur a indiqué qu'il se trouvait toujours dans un coma artificiel et sous respirateur, dans un état stable mais critique.

Plus tôt lundi, il aurait réagi à la voix de sa conjointe, et aurait été en mesure de respirer par lui-même.

La soeur de la victime a tenu à remercier les Québécois pour leur soutien. « Je suis fier d'être québécoise lorsque je vois à quel point notre société est généreuse », a-t-elle indiqué via Facebook.

L'agresseur a comparu devant la justice lundi 5 avril, d'après La Presse.

Nacime Kouddar, 25 ans, fait maintenant face à des accusations de voies de fait graves, d'agression armée avec un véhicule et de délit de fuite.