Quarante-neuf personnes ont été tuées et vingt autres ont été blessées alors qu'un tireur a ouvert le feu dans deux mosquées de la Nouvelle-Zélande.

Le massacre a eu lieu dans la ville de Christchurch, un peu après 14h, heure locale. C'est pendant la prière de l'après-midi qu'un tireur a ouvert le feu à l'extérieur de la mosquée Masjid al Noor dans le centre de Christchurch, pour faire 41 victimes. Puis, 7 autres personnes ont été tuées dans une autre mosquée à quelques kilomètres de là, à Linwood. La 49e victime a succombé à ses blessures à l'hôpital. Parmi les morts figuraient des femmes et des enfants, selon La Presse

Selon les informations actuellement rapportées, il y aurait au moins un homme de 28 ans derrière ce carnage. On soupçonne fortement un « extrémiste de droite » australien du nom de Brenton Tarrant. En plus de publier un manifeste raciste sur son compte Twitter ce midi, l'homme a fait une vidéo en direct sur Facebook où on voit l'attaque contre la mosquée Al Noor grâce à une caméra GoPro. On voit l'homme équipé d'armes semi-automatiques arriver à la mosquée et tirer partout sur son passage alors que les victimes tentent de fuir. On associe l'homme à l'attentat à cause de la vidéo en direct, mais aussi parce qu'il aurait publié une photo de l'arme qu'on voit dans le direct sur son compte Twitter.

Selon TVA Nouvelles, les mots sur les armes seraient les noms de plusieurs tireurs de masse, dont celui d’Alexandre Bissonnette (L'homme ayant fait six morts à la mosquée de Québec le 29 janvier 2017 ). On pourrait lire: « For Rotherham, Alexandre Bissonnette, Luca Traini ».

Le compte Twitter de l'homme de 28 ans a actuellement été suspendu, et il n'y a pas de confirmation officielle de l'identitée du tireur au moment d'écrire ces lignes. 

Les images choc commencent à être retirées de la toile et les autorités implorent les gens de ne pas partager les vidéos de cette tragédie qui circulent toujours. 

Police are aware there is extremely distressing footage relating to the incident in Christchurch circulating online. We would strongly urge that the link not be shared. We are working to have any footage removed.

15 mars 2019

Actuellement, on ne sait pas si l'homme aurait agi entièrement seul, alors qu'il a été arrêté et doit comparaître samedi devant le tribunal du district de Christchurch. Deux autres hommes ont été mis en garde à vue sans que l'on sache ce qui leur est reproché.

Les autorités ont demandé aux musulmans d'éviter toutes les mosquées de la Nouvelle-Zélande. Selon TVA Nouvelles, les musulmans de la Nouvelle-Zélande représenteraient 1% de la population.

Plus de détails suivront.