Mobile sign in image
Sign in
FR - Nouvelles

La vapoteuse d'un adolescent de 14 ans de Shawinigan lui explose au visage

Ce n'est pas le premier incident du genre.
La vapoteuse d'un adolescent de 14 ans de Shawinigan lui explose au visage

Pendant longtemps, si tu souhaitais arrêter de fumer, tu t’installais les fameuses patchs sur ton épaule ou tu mâchouillais la gomme de tabac. Voilà qu’est ensuite arrivée la vapoteuse à quelconque saveur, devenue rapidement populaire. À présent, son utilisation est remise en question à la suite plusieurs études et d'accidents graves. D'ailleurs, un autre événement troublant est survenu en lien avec une vapoteuse à Shawinigan, alors qu'un adolescent a dû être hospitalisé lundi soir. 

Logan, un jeune de 14 ans, a été gravement blessé lorsque sa vapoteuse lui a explosé au visage.

L’explosion a été si puissante que le jeune homme a été atteint à l'œil gauche, a eu quatre dents fracassées, la langue coupée et la gorge grièvement brulée.

Visiblement ébranlé par l'incident impliquant son fils, le père de Logan, Pascal Francoeur, y est allé d'un statut Facebook qui en dit long. Il y affirme que Logan est toujours intubé et « très amoché », mais dans un état stable.

Dans les commentaires, plusieurs y racontent des situations similaires, comme le neveu d'une dame qui a été brûlé à la jambe alors qu'il faisait du ski. 

Sans trop connaitre l’histoire de l’adolescent, un commerçant de cigarettes électroniques a affirmé à la chaîne de nouvelles qu’il avait une bonne idée de ce qui est arrivé à Logan. Selon ses dires, le tout serait lié au mécanisme de la vapoteuse, soit des cigarettes électroniques qui n’ont pas de circuit électrique pour empêcher une explosion.

Il affirme aussi que certains, pour éviter de dépenser trop d’argent, mettent des batteries qui ne sont pas faites pour les vapoteuses, faisant en sorte qu’elles surchauffent et explosent.  

Près de 15 % des Canadiens de 16 à 19 ans ont vapoté dans une période étudiée de 30 jours en 2018, contre un peu plus de 8 % en 2017, selon une étude de David Hammond et son équipe canado-américaine parue dans le British Medical Journal. Cela représente une hausse de 74 % en un an.

De plus, 37 % des Canadiens de 16-19 ans ont déjà essayé le vapotage.

Les problèmes de la population avec les cigarettes électroniques ne datent pas d'hier. Déjà, en 2016, un homme de Trois-Rivières a subi des blessures à une main et à une cuisse après qu’une batterie au lithium, servant à alimenter une vapoteuse, ait explosé dans la poche de son pantalon.

Depuis quelques mois, plusieurs Américains ont été hospitalisés pour des problèmes pulmonaires causés par la vapoteuse.

Il y a des histoires partout! Si tu as un scoop à partager, envoie-nous un message, une vidéo ou une photo à @Narcityquebec sur Instagram ou Facebook.