Après des années de procédures judiciaires, le verdict dans l'affaire d'Adèle Sorella a finalement été rendu en mars dernier. Accusé d'avoir tué ses deux fillettes le 31 mars 2009, le jury avait conclu, après près d'une semaine de délibération, qu'elle est coupable de meurtre au second degré. 

Aujourd'hui, le dossier de la femme de 53 ans de Laval était de retour devant la juge Sophie Bourque afin que l'accusée reçoive sa sentence officielle. Après avoir étudié la recommandation du jury, la juge a condamné Adèle Sorella à une peine d'emprisonnement à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 10 ans.

L'histoire d'Adèle Sorella avait fait les manchettes en 2009 alors que les corps de ses deux jeunes filles de 8 et 9 ans avaient été retrouvés à la maison familiale à Laval par des proches. Les corps ne présentaient aucune marque de violence et la cause de leur décès est demeurée un mystère. 

En 2013, Sorella avait été reconnue coupable de meurtre prémédité dans cette affaire, mais un deuxième procès avait ensuite été ordonné par la Cour d'appel où le verdict de coupable de meurtre au deuxième degré avait été rendu. 

Les avocats de Sorella, Pierre et Guy Poupart, les mêmes qui ont défendu Guy Turcotte, plaidaient plutôt pour que la dame de 53 ans soit reconnue non criminellement responsable pour cause de troubles mentaux alors qu'ils avançaient que l'accusée avait agi lors d'une période de dissociation, selon Radio-Canada.

Le tribunal aurait d'ailleurs tenu compte de sa maladie mentale pour décider de la peine. 

Adèle Sorella demeurera donc en détention pendant au moins 10 ans avant qu'elle ne puisse demander une libération conditionnelle.