On parle souvent des « relations 2.0 ». Cette conception de l'amour très 2017, alors qu'on a beaucoup de difficulté à s'engager ou officialiser les choses. Le romantisme meurt alors qu'on collectionne les échecs. Par-dessus tout, on voit les drôles de tendances de dating se multiplier. 

La tendance dating la plus connue est définitivement le ghosting, qui consiste à couper les ponts du jour au lendemain sans donner de signe de vie à notre douce moitié.  Récemment, on a mis un nom sur le love bombing, cette attitude qui comporte à bombarder d'amour une personne jusqu'à ce qu'elle soit en amour par-dessus la tête, pour ensuite changer d'attitude drastiquement et tourner la page brusquement. 

Les relations malsaines n'ont pas fini d'exister, alors qu'on met un mot sur une nouvelle tendance de dating assez répandue, et surtout très humiliante: le stashing. 

Qu'est-ce que c'est?   

Par définition, le stashing consiste principalement à cacher sa douce moitié du reste de sa vie. Ça vient évidemment du terme anglophone « stash » qu'on traduit par « planquer ». Généralement, c'est sans même que la personne s'en rende compte.

En lisant ceci, on a définitivement au moins une personne qui nous vient en tête. Tu sais, cette personne qui est en couple depuis super longtemps et qui ne te l'avait jamais dit. Tu la connais depuis des mois, voire même des années, et c'est seulement un long moment plus tard que quelqu'un te parle de son chum/sa copine et que tu te dis: « Attends, quoi? Cette personne est en couple?»

La base du stashing, c'est ça.

Évidemment, c'est beaucoup plus compliqué que ça a l'air: la différence entre être discret sur ses relations et stasher, elle est mince.

Voici comment savoir que t'en est victime, et surtout, le gros problème que cette tendance cache:

Les signes que t'es victime du stashing 

Le gros problème que cache le stashing

Pour connaître les signes que t'es victime du stashing, clique sur NEXT.

Les signes que t'es victime du stashing 

Vivre le stashing, ça peut arriver sans même le réaliser, et ce pendant longtemps. Le phénomène est souvent caché sous le prétexte de la timidité ou des précautions. On dit ne pas vouloir trop ébruiter la relation dans les débuts par peur que ça ne fonctionne pas, ne pas vouloir trop partager ses sentiments sur les réseaux sociaux parce que ce n’est « pas des affaires des autres » ou parce que ça va « gâcher la magie ».

On va se dire les vraies choses: c'est correct de ne pas ébruiter une relation les premiers mois. Vouloir s'assurer que c'est de l'amour, et pas un feu de paille. Les gens qui crient leur amour sur les toits dès les premières semaines, ça peut même être un peu exaspérant. Sauf que si après plusieurs mois tu n'apparais pas sur aucune de ses plateformes et tu n'as pas rencontré ses amis ou sa famille, ça se peut bien que tu sois victime de stashing.

Ton partenaire utilisera une pression psychologique pour t'empêcher de rendre votre relation publique, ou trouvera des excuses pour son stashing: ne pas aimer les photos, ne pas vouloir que les gens sachent où il est sur les réseaux sociaux, avoir des parents super difficiles ou des amis dont il a honte... Et aura une belle excuse: il n'a pas de problème à rencontrer ton monde.

Mais toi, quand tu prends le temps de te détacher et regarder ta relation d'un point de vue extérieur, t'existes juste pas.

Pour comprendre le gros problème que cache le stashing, clique sur NEXT.

Le gros problème que cache le stashing

Le problème principal du stashing, ce n'est pas de ne pas exister sur les réseaux sociaux de notre partenaire: pour plusieurs personnes, même en 2017, les réseaux sociaux n'ont pas d'importance.

Ce qui est traître, c'est que ton partenaire peut avoir rencontré ta famille et apparaître sur tes photos à toi. Pour faire ça simple, il peut exister dans ta vie, mais c'est dans la leur que tu n'existes pas.

Côté émotionnel, le danger, c'est le manque de valorisation et le mal à l'estime qu'il cause à la personne qui se fait cacher. Le sentiment de « pas à la hauteur pour être présenté » que ça peut créer, et même celui de ne jamais «être assez ». La personne qui le vit va souvent attendre « l'officialisation de la relation » ou même penser être dans quelque chose de sérieux pour, un jour ou l'autre, réaliser qu'elle est un fantôme.

La discrétion est une chose, mais ne pas partager la vie personnelle et sociale de son partenaire, c'est totalement malsain, et surtout voué à l'échec. Parfois, c'est aussi synonyme d'infidélité. Pas mal plus facile de rencontrer lorsqu'on est célibataire!

Évidemment, si tu penses être victime de stashing, une discussion s'impose. Si la personne nie totalement ou trouve des excuses, pars en courant. Sinon, ce sera peut-être la discussion qui changera totalement la dynamique de ton couple.