10 choses qui font de toi un vrai Montréalais

Justement, tu te cherchais une résolution.
10 choses qui font de toi un vrai Montréalais

Qu'on mette ça au clair drette là. C'est pas parce que t'as vu une exposition au Musée des Beaux Arts de Montréal une fois en 94' que t'es un Montréalais. C'est pas non plus parce que t'as vu une game des Habs au Centre Molson (t'sé...) que t'es un Montréalais. T'es pas non plus un Montréalais même si ton école est dans le quartier Ahuntsic: le soir, tu retournes quand même à Repentigny.

Ça se passe dans ton cœur l'ami! Tu dois feeler la ville. Quand t'as compris à quoi rime Montréal, tu vas commencer à faire des choses que tu ne faisais pas avant, dans ton patelin natal. Montréal va te rentrer dedans à grands coups de "je t'aime" et c'est seulement LÀ que tu vas être un vrai Montréalais...

Cliquez ici pour 10 Choses Qui Font De Toi Un Vrai Montréalais >

Ton flasher, tu ne mettras plus

Quand t'auras dépassé ta peur de conduire à Montréal (ce qu'on appelle la Montréalophobie), tu vas te surprendre à devenir de plus en plus à l'aise derrière ton volant. À un tel point que ton clignotant va devenir une option. Si tu chialais sur ceux qui le faisaient, tu feras maintenant partie du groupe! Tu vas te sentir mal au début. Ça te passera très vite...

Les passages quoi?

Les passages piétons! Je sais que le gouvernement rassemble tous ses efforts pour nous faire comprendre qu'on ira en enfer si on ne traverse pas quand le p'tit bonhomme nous l'indique, mais tu le feras plus! Fini ce temps-là! De toute façon, t'es pressé! C'est la phase 2 de ton insertion montréalaise.

Jamais sans mon latté!

T'es pas un fan d'expresso, tu penses que "cappuccino" c'est une ville en Italie et que le latté c'est pour les moumounes qui n'aiment pas le café noir, mais détrompe-toi! En 2015, futur Montréalais, tu ne jureras que par ça. En plus, tu peux même rajouter une p'tite saveur exotique, genre vanille.

Métro, boulot...dodo!

Ton heure de métro le matin te sera bénéfique afin de rattraper tes heures de sommeil manquantes. Au début, t'oseras pas.Tu tiens pas TANT que ça à ce que le monde te voit baver ou t'évacher de tout ton long. Quitte à manquer ta sortie de métro (parce que ça arrive tout le temps), tu le feras quand même.

Crédit photo - Doug

La construction, c'est beau

Au début viendra le choc, ensuite la frustration puis après, le déni. À un certain point de ta transition, tu vas finir par accepter que tu verras peut-être pas la ville de Montréal "finie" de ton vivant. Les détours n'auront plus de secret pour toi et tu vas prendre le 45 minutes supplémentaires en voiture pour t'interroger sur la fortune de celui qui a inventé les cônes oranges.

Tu sais que les Foufounes c'est le jeudi

Si t'es une fille, tu sais que la place où aller les jeudis pour ton ladies night quotidien, c'est aux Foufounes Électriques (87 rue Ste-Catherine E.). Surtout si tu as des goûts musicaux qui s'enlignent plus sur de l'électro pop. Et messieurs, si vous êtes vifs d'esprit, vous savez aussi que c'est LA place où aller les jeudis (if you know what I mean...)

T'as ta passe de saison pour les festivals

Pour toi, été comme hiver, ça veut dire profiter de tous les festivals qu'offre la belle métropole. En gros, t'es un habitué du Piknik Électronik, t'es au courant de la prochaine programmation du Heavy MTL et t'attends juste l'Igloofest à chaque année pour pouvoir mettre le cache-oreille fluo que ta mère portait en 78'.

Tu te surprends à parler de Montréal

Que ce soit en bien ou mal, tu vas plugger Montréal dans à peu près toutes tes conversations. Ce que t'as vu à Montréal, le gars weird que t'as croisé dans le métro, le nouveau resto qui vient d'ouvrir dans St-Michel et que tu dois TELLEMENT essayer, le pont Champlain qui menace de tomber à chaque fois que tu l'empruntes le matin, les liens sont infinis! Tu le sais peut-être pas, mais t'es entrain de tomber en amour...

Tu connais le quartier qui est dans le vent

Ton insertion montréalaise se déroule bien et tranquillement tu découvres les quartiers plus trendy. Griffintown, Hochelag, le Plateau, t'as tes préférences: ton coffee shop préféré, la place où acheter ton savon bio, ton bar à huîtres fétiche, etc. L'idée germe dans ta tête que tu devrais peut-être déménager sur notre belle île.

Crédit photo - karim amar

Tu fais le move

Ça c'est l'étape ultime, mais on sait que c'est pas tout le monde qui se rend là! Si vraiment tu es en amour raide dingue avec Montréal, la prochaine étape c'est que tu déménages le 1er juillet prochain. Tu vas quitter ta banlieue paisible, vendre ta Hyundai Accent 2004 et devenir officiellement un real Montréalais.

Plus de Narcity

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Loading...