Il y a maintenant trois ans naissait une tendance : le Kylie Jenner challenge. Inspiré des nouvelles lèvres de la demi-sœur du clan Kardashian, le défi consistait à se gonfler les lèvres à l’aide d’un verre à shooter et de la succion. Résultat amplifiant? Assuré. Réussi? Un peu moins. En fait, cette technique provoquait bel et bien un gonflement instantané. Toutefois, elle a également causé des résultats désastreux : coupures, veines éclatées, ecchymoses.

À lire aussi: Mon honnête expérience: j'ai essayé les injections aux lèvres

Même si on a heureusement passé à autre chose, la tendance des lèvres pulpeuses à la Kylie Jenner est restée. Voilà pourquoi les injections ont gagné en popularité au cours des dernières années. Il y a beaucoup de choses à prendre en compte avant de décider, ou non, de les essayer.

Il y a 2 types d’injections. Il sera sujet des plus populaires en 2018 : les provisoires, à l’acide hyaluronique. Elles sont aussi connues sous leurs marques de commerce : Juvederm, Revanesse...

AVANT

Il est important de bien « magasiner » son technicien et demander des porte-folios.

Comme tout métier dans le domaine de l’esthétique, il y a des personnes qui pratiquent mal et laissent des dégâts derrière eux.

Il est préférable d’éviter toute consommation d’alcool et l’exposition au soleil/bronzage 48 h avant la séance pour ne pas sensibiliser la peau.

Une heure avant la séance, vous pouvez appliquer une crème anesthésiante vendue en pharmacie pour minimiser la douleur.

Afin de diminuer les saignements, il est conseillé de ne pas prendre d’anti-inflammatoires et d’aspirines 8 jours avant, et 5 jours après les injections.

Les saignements minimes sont toutefois normaux.

Il est déconseillé de faire du sport la journée de l’intervention pour éviter le flux sanguin vers le visage.

Au moment des injections, vous ne devez pas être enceinte.

Le rendez-vous doit être reporté s’il y a infection dans la zone des injections (feu sauvage, par exemple) ou après une visite au dentiste.

L’acide hyaluronique est hypoallergène.

Donc pas de tests d'allergies nécessaires.

Il y a un petit risque de granulomes : de petites bosses qui peuvent apparaitre sous la peau que vous sentirez au toucher.

Tu dois être consciente que, comme toute modification corporelle, il y aura des jugements dans ton entourage.

Rappelle-toi que c'est ton corps, l'opinion des autres ne doit pas influencer tes décisions, mais tu dois t'attendre à avoir des conversations à ce sujet.

Si tu n'es pas certaine de vouloir « franchir ce pas », il y a toujours moyen de tricher avec du maquillage pour donner une illusion de lèvres pulpeuses.

PENDANT

La sensation n’est pas confortable, mais c’est un mal supportable, comme tout soin d’esthétique comme l’épilation.

La procédure dure environ de 15 à 30 minutes.

Tu n’es pas obligé (et ne devrais pas) te mettre tellement d’acide hyaluronique dans les lèvres au point d’avoir l’air d’Angelina Jolie.  Tu peux choisir la quantité que tu injectes: une demi-seringue, une seringue...

Tu payes à la seringue: donc plus que tu en mets, plus c'est cher. Une seringue complète coûte généralement autour de 500$.

La plupart des personnes commencent par une demi-seringue, pour un effet naturel.

APRÈS

Les résultats sont immédiats. L'enflure peut durer de 2 à 4 jours. Après, le résultat sera « final ».

C'est possible de faire de petites ecchymoses (bleus). Elles devraient rester environ une semaine, et se camouflent bien avec du fond de teint.

L'effet n'est pas pour la vie. Les agents de comblement durent en moyenne de 6 à 10 mois, mais peuvent durer jusqu'à 1 an. Si vous n'êtes pas satisfait du résultat, il est possible de dissoudre l'acide hyaluronique grâce à un enzyme. Si vous aimez le résultat et voulez prolonger le tout, il faut se faire réinjecter lorsque l'effet se dissipe.

Si vous décidez d'arrêter les injections, les lèvres retourneront à la normale. Elles n'auront pas l'air « vides » et flasques.

Tu les as déjà essayé? Écris-nous ton expérience dans les commentaires!

Pour de plus amples informations, tu peux visiter les pages Internet des différents professionnels d'injections, ou sur le site de l'Association des spécialistes en chirurgie plastique et esthétique du Québec.